Archives de catégorie : France

Chefs-d’oeuvre néerlandais @ Musée des Beaux-Arts Reims : révélation

Une sélection de 12 chefs-d’œuvre du Suermondt-Ludwig-Museum d’Aix-la-Chapelle est à découvrir au Musée des Beaux-Arts de Reims jusqu’au 31 décembre. Des natures mortes qui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, ont des secrets à vous révéler. 


Autant être honnête, la nature morte n’est pas du tout un sujet de prédilection. 
Mais la présentation que nous a faite la Directeur et la Conservateur du Musée des Beaux-Arts de Reims ont réussi à éveiller ma curiosité et mon intérêt.
A ma surprise, il y a des sens cachés dans les natures mortes, qu’il est difficile de déchiffrer sans le regard d’un initiateur. 

Chefs d'oeuvre néerlandais
Bouquet de fleurs, 1684 ?, Nicolaes van Veerendael
Chefs d'oeuvre néerlandais
Bouquet de fleurs (détail)

Un simple bouquet de fleurs en apparence révèle ses secrets. La Vierge est symbolisée par la rose alors que la mort et Jésus sont évoqués par la présence de la jacinthe.
Le souci du détail du peintre l’a conduit à exécuter le reflet d’une fenêtre sur le verre du vase. Saisissant ! 

Chefs-d'oeuvre néerlandais
Vierge à l’enfant dans une guirlande de fleurs, autour de 1654 ?, Jan van Kessel l’Ancien

À quelques pas, la Vierge et l’enfant entourés d’une multitude de fleurs doit aussi une pleine observation avec notamment un choix d’insectes. Et surprenant : la guirlande de fleurs étant plus importante en proportion que les deux sujets, la toile est considérée comme nature morte. 

Chefs d'oeuvre néerlandais
La Chouette appelant, autour de 1620, Frans Snyders

Dans la seconde salle, un paysage avec des oiseaux diurnes à leur branche. Au centre, une chouette énigmatique.  Un œil distrait ou peu motivé ne verra pas que les oiseaux sont englués. Et que le responsable de cette scène est l’homme en arrière-plan qu’il faut apercevoir.  

Chefs-d'oeuvre néerlandais
Le coq et la pierre précieuse, entre 1616 et 1620 ?, Frans Snyders

Une autre toile étrange représente un coq et une pierre précieuse. Elle illustre une allégorie d’un autre temps. L’impossible rencontre entre l’animal qui cherche du grain à manger et une pierre qui n’a d’intérêt que sur un bijou et à être admirée.

Avec ces chefs-d’œuvre néerlandais vous reconsidérez avec plaisir votre approche de la nature morte.

Chefs d'oeuvre néerlandais

Exposition Chefs-d’œuvre néerlandais
du Suermondt-Ludwig-Museum d’Aix-la-Chapelle

Jusqu’au 31 décembre 2017

au Musée des Beaux-Arts de Reims
8, rue Chanzy
51000 REIMS
tél : 03 26 35 36 00

Share

Granville : ville d’histoire, plage et Musée Dior à 3h de Paris

Éclectique, dépaysante, attachante, ensoleillée… 
Les qualificatifs ne manquent quand on passe plus d’une journée à Granville.
3h de train seulement dans un Intercités moderne et confortable séparent Paris de la ville de naissance de Christian Dior.
Blog trip survitaminé pour découvrir tout le charme de cette destination normande revigorante !
Etape 1 : les essentiels
DiorChristian Dior

Musée Christian Dior

C’est la visite incontournable pour la maison, le jardin, la vue sur la mer, l’Ile de Jersey et l’exposition temporaire.
Cette villa qui a résisté à la destruction a été un lieu important qui a marqué la vie et la création du couturier. Deux couleurs importantes ont bercé la jeunesse de l’artiste : le gris inspiré des teintes du paysage qui se déploie depuis le jardin – car il peut aussi pleuvoir en Normandie – et le rose de la façade et des fleurs environnantes. La silhouette de femme fleur du premier défilé signé Dior en 1947 aura donc bien une origine normande.
Le jardin est fidèle à ce qu’il était par le passé, grâce à des photos d’époque. En revanche, l’aménagement des intérieurs de la belle demeure n’a pas été recréé par manque de source, alors que l’on sait que la mère du couturier avait le goût des belles choses.

Christian DiorChristian Dior

Christian Dior
Costume marin d’enfant évoquant le jeune Christian Dior

L’exposition Christian Dior et Granville révèle les belles affinités, entre l’homme et la ville : la plage, le carnaval, les amitiés. Il y avait une sorte de “Granville Connection” autour de l’artiste qui s’était entouré de beaucoup de ses amis d’enfance pour créer ses collections. Évocation aussi de sa famille, ses parents, ses frères et sœurs dont Catherine qui aura droit à un parfum Miss Dior.
Dans les différents espaces, des pièces historiques signées Yves Saint Laurent, John Galliano ou encore Raf Simons viennent révéler la fidélité des couturiers qui ont suivi le créateur.

Trip nature en gyropode 

Une activité décoiffante à faire à plusieurs pour découvrir les alentours de Granville, la campagne, la verdure, la plage…
Pascal, notre génial moniteur, est prêt à tout pour nous faire aimer le gyropode. Il prend ton smartphone pour immortaliser, sécurise les passages étroits. Aucun risque pour détente maximale.
Etonnamment, l’appareil est bluffant. Il faut 4-5 min seulement pour trouver l’équilibre. C’est instinctif et donc surprenant de facilité.
Les paysages défilent entre 15 et 20 km/h. On peut faire des pauses pour apprécier des points de vue sur la plage, mais aussi dévaler un terrain vierge pour une prise en main grisante.
8 km plus tard, on rentre les poumons gorgés d’air pur et iode.
#bonheur

Granville : ville d’histoire

Il est passionnant de se pencher sur l’histoire de Granville. Avant le 15e siècle, ce bout de terre n’était qu’une roche qui comptait quelques cabanes de pêcheurs. Les premiers à s’installer sont les Anglais au cours de la guerre de 100 ans, ce sont eux qui ont posé la toute première pierre et à qui l’on doit la fortification.
Une fois la cité reprise après un chaud affrontement, Charles VII incitera à s’installer à Granville en proposant la Charte des Franchises en 1445. Le principe : exonération de taxes et autres impôts, en contrepartie : être prêt à se battre de battre comme de jour. Cette charte prendra fin avec la Révolution.

Saviez-vous que la station balnéaire compte 3 villes en une ? Il y a le centre, la vieille ville sur les hauteurs et le quartier St Paul.

Et que la plus belle vue est depuis l’Église Notre Dame, un monument aux styles s’accordant parfaitement entre eux : roman, gothique et gothique flamboyant. Cette église est dédiée aux marins pêcheurs qui venaient et viennent toujours chercher le soutien de la Vierge pour braver la mer.

La suite du blog trip –> Granville, ville bouillonnement artistique et culturel

Granville

Liaison directe en Intercités depuis Paris Montparnasse Vaugirard 3
3 heures pour 326 km

Bon plan : petit prix à 25e
Possibilité de réserver sa place à bord

Site officiel : ville-granville.fr 

Christian Dior
Rosier “Jardin de Granville”


BONUS

Pascal, moniteur et acrobate

 

Share

Granville : bouillonnement artistique et culturel à 3h de Paris

Il est étonnant de découvrir le nombre de galeries et d’ateliers d’artistes à Granville.
La soirée Fil Rouge a été l’occasion pour moi de prendre le pouls de cette vie artistique.
À 3 heures de Paris en Intercités, il est possible de se prendre un bain inédit, non pas dans la Manche mais les rues de cette destination normande irrésistible.
Mon top 5 des adresses à visiter ! 


Atelier du Parvis 

Un univers figuratif attachant avec la sculptrice et peintre Véronique Texier qui aime les acrobaties. Il y a un peu de Cirque du soleil dans ces personnages aux habits rayés, de la légèreté et de la poésie.


Galerie Marée Moderne 

La jeunesse granvillaise se donne rendez-vous dans cette galerie d’angle mettant en avant des artistes en pleine éclosion. L’association qui la gère est une vraie tête-chercheuse.
Elle a mis, dernièrement, le grappin sur l’artiste Chabert, “un timide qui ne montrait pas son travail.
La galerie est devenue une résidence d’artiste dans laquelle son travail évolue et où il a mené ses premiers ateliers avec des enfants.

Isazalie, la graphiste aux marins

Vraie coup de cœur pour la graphiste, illustratrice Isa Arthur-Monneron alias Isazalie dont l’univers fait la part belle à la figure du marin, mais pas que. Il y a aussi des baleines, de pieuvres et autres sirènes. Elle a conçu une installation en pleine rue, elle illustre des ouvrages dont de belles couvertures et anime des ateliers de tissage.

Xavier Hortala inimitable 

Un style figuratif, coloré que l’artiste a bien du mal à justifier, analyser, un peu comme Picasso. Figure incontournable, accueillante de Granville et attachante, Xavier Hortala impressionne par le nombre de toiles exposées dans son atelier et sa capacité de production. Ses couples, animaux et autres compositions touchent l’œil et le cœur.

Galerie de l’os : osé ! 

Une galerie totalement barrée qui proposent des compositions avec crânes de différentes tailles pour déco ou tout type de culte. 
Nous sommes très curieux du profil des amateurs de ce cabinet de curiosités très original. 

De grands rendez-vous culturels en ville

Il ne faut pas faire l’impasse sur les événements culturels de la station balnéaire.

Carnaval de Granville : un incontournable. Les passionnés viennent de loin, ils sont de 100 à 150 000 par an. 8 tonnes de confettis offerts par le comité des fêtes sont déversés dans les rues, mais il y en a encore plus avec la participation des spectateurs.
Sortie de bain, festival des arts des rues. 16e édition en juillet 2018
Jazz en Baie en août 2018

 

site officiel de Granville : ville-granville.fr

Les adresses :

  • Galerie Xavier Hortala – rue Malpagne
  • Atelier du parvis de Véronique Texier (céramiques) – 11 parvis notre Dame
  • Galerie Marée Moderne (Le Bestiaire de Chabert – graffeur) – 10 place Cambernon
  • Sazalie de Isa Arthur-Monneron (graphiste) – 14 rue des juifs
  • La Galerie de l’OS et les sculptures insolites de Blaise Lacolley – 46 ter rue des juifs
Share

Les Enfants Sages @ Le Havre : un resto sans bonnet d’âne

A l’occasion des 500 ans du Havre, notre équipe s’est offert quelques jours de répit dans la capitale normande.
Le premier soir venu, une seule envie : découvrir la table Les Enfants Sages, nichée dans une ancienne école de quartier.

Les enfants sages

C’est à deux pas du Bassin du Commerce, que l’on découvre la petite bâtisse en briques, installée en plein milieu d’un ilot d’immeubles résidentiels typique du Havre.
Arrivés dans la cour (végétalisée) de cette ancienne école (oui oui), on ressent une certaine plénitude. Quelques tables accueillantes, agrémentant l’espace,  sont déjà occupées pour l’apéro.
A vue d’œil, l’intérieur semble bien rempli. On pousse la porte.

Les enfants sages

Sans réservation, on s’installe à un mange-debout (avec des chaises hautes), à côté d’une fenêtre ouverte qui laisse entrer une petite brise d’été normand. Comme si cette table n’attendait que nous.

Les enfants sages

Les Enfants Sages : une carte resserrée

Un adage dit : “Carte complexe, bouffe mal faite“.
Impossible de l’appliquer à ce restaurant.

Un petit apéro et la terrine de veau fait son apparition.
Au départ, son petit manque d’assaisonnement nous fait tiquer, mais si avec la compotée d’oignon et l’espuma de Savora, c’est un petit délice.

Les enfants sages

On en reprendrait bien mais une épaule de cochon entière nous attend.
On salive après la présentation, avant découpe, du plat sorti du four.
Après une attente un poil longue, monsieur cochon se pose sur la table.

Chacun a choisi son accompagnement : écrasé du moment pour l’un (patates douces), poêlée de légumes pour l’autre (à l’anglaise, peut-être un peu trop croquante).
Dans le plat, l’épaule de cochon baigne dans un jus relevé d’une énorme gousse d’ail et de romarin, accompagnée de légumes.

Les enfants sages

Après un premier coup de fourchette, la chair fond sur la langue. La viande est imbibée de jus de cuisson, d’une tendreté infinie. Ce plat est magnifique, parfait. Les saveurs explosent en bouche.
On prend du pain pour saucer le jus et on rajoute du jus pour finir le pain.
Une soirée gastronomique au top…

Les Enfants Sages : Round 2

Pour notre deuxième soirée au Havre, on n’a pas voulu changer de cantine. Alors on est revenus.

Les enfants sages

Ce soir : Phô au filet de bœuf et Bavette Black Angus grillée, sauce Béarnaise, toujours avec l’accompagnement au choix.

Côté  Black Angus, aucune déception

Cuit parfaitement, juteux et goûteux. L’écrasé du jour est juste comme il faut. Le gros plus de ce plat : la sauce béarnaise maison.
Et là #OMG, même une mère n’arrive pas à la cheville de celle-là (et pourtant on les aime nos mères…).

Les enfants sages
Elle est simple et assaisonnée à merveille. On y plonge même des morceaux de pain pour la finir.

La phô est délicate, gorgée de belles saveurs.
Elle nous laisse une place suffisante pour un dessert : tiramisu d’un côté et entremet glacé.

Les enfants sages

En quelques clics sur la toile, la team USofParis a trouvé son repaire gustatif au Havre.
Les serveurs sont chaleureux, mais un peu débordés. Le lieu est reposant et prisé.

Les enfants sages
Les deux soirs à l’improviste, on a réussi à trouver notre aise sur les deux tables hautes. Mais pensez-bien à réserver à l’avance.
Signe que Les Enfants Sages se sont taillé une belle réputation dans la ville du Havre.

Les Enfants Sages

20, rue Gustave Lennier
76600 LE HAVRE

Déjeuner : du lundi au samedi de 12h à 13h45
Dîner : du lundi au jeudi de 19h à 21h30, vendredi et samedi de 19h à 21h45

Le salon de thé – boutique : lundi au samedi de 14h à 19h
Bar : lundi au samedi de 17h30 à 21h45

site officiel : restaurant-lesenfantssages.com

Share

Mario d’Souza au Château d’Oiron : une explosion de couleurs

Le Château d’Oiron donne carte blanche à l’artiste Mario d’Souza jusqu’en octobre. Ses œuvres et installations ponctuent le dédale de salles et la cour d’honneur de ce monument, véritable pépite artistique en plein cœur des Deux-Sèvres. Ce projet coloré baptisé Flow a fait appel à la précieuse collaboration des villageois. L’art déborde du cadre traditionnel : on adore !

Mario d'Souza
Le tout 1er selfie de l’artiste, en exclu totale pour UsofParis

Flow : un fleuve créatif de l’Inde à la France

Mario d’Souza connait Oiron depuis 20 ans. Il avait alors 16 ans et était jeune étudiant en Inde, quand il reçut un catalogue d’exposition du Château des mains d’un artiste.

Suite à la proposition de Carine Guimbard, administratrice du site, qui l’a rencontré par hasard il y a 9 mois, l’artiste installé en France depuis 16 ans, a choisi de devenir exceptionnellement châtelain. Cette résidence l’a conduit à occuper les lieux de 1 semaine à 10 jours par mois depuis janvier dernier.
Il a créé des moments d’échanges avec l’équipe du Château d’Oiron et les villageois qui ont enfilé, par exemple, des pailles pour les besoins d’une installation. Précision : tous et toutes étaient consentants. Mario a aussi concocté des plats goûteux avec des petites mains complices pour le soir de vernissage.

Mario d’Souza face à ses pairs

Et il n’est pas facile de se faire une place au sein du Château d’Oiron qui accueille une collection d’art contemporain unique et impressionnante. Christian Boltanski, Sol LeWitt, Wim Delvoye, Annette Messager, Marcel Broodthaers, Fabrice Hybert sont quelques-uns des grands noms qui en imposent avec des œuvres majeures, radicales, spectaculaires.

Mario d’Souza, également en résidence au Mobilier National, a choisi une certaine discrétion bien que ses propositions soient spectaculaires et qu’elles interpèlent les visiteurs. En effet, aucun cartel ne vient aider le visiteur à distinguer ses œuvres, ni à le renseigner sur leur sens.
C’est à chacun-chacune d’apprécier ces ponctuations sur les murs et escaliers de pierres, ces installations qui viennent exceptionnellement remeubler le Château d’Orion. Canapé large et coussins, commode, armoire et autres sièges extraits des collections du Mobilier National.

Des dessins de l’artiste sous cadres offrent des compositions et poétiques énigmatiques. Feuilles, fleurs sont accompagnées pour certaines de quelques gouttes de sang sur fond de couleur. Original, certains cadres sont posés à même le sol. L’artiste a pleine confiance en chaque visiteur.

Flow c’est une invitation à la poésie dans un monument national, un dialogue original entre un jeune artiste et ses pairs.
Une (re)découverte d’un ensemble de décors impressionnants.
C’est aussi un château qui retrouve le temps d’une exposition un ameublement qui n’est pas le sien, mais qui lui va si bien.

Flow
une exposition de Mario d’Souza

jusqu’au 8 octobre 2017

au Château d’Oiron
79100 OIRON
Tél : 05 49 96 51 25

Horaires :
ouvert tous les jours (week-end compris)
du 1er juin au 30 septembre 2017 : 10h30 à 18h
A partir du 1er octobre : 10h30 à 18h

Mario d'Souza

Share

L’Abbaye du Mont Saint-Michel et ses secrets, si proches

La Normandie n’a jamais été aussi proche et facile d’accès. Paris – Le Mont Saint-Michel sont quasiment porte à porte. Il est possible de partir à l’exploration de ce haut lieu du tourisme et de son Abbaye, sans sortir sa voiture ou en partager une avec un inconnu.
Le duo Intercités train + bus permet de voyager en toute quiétude pour se faire un trip culturel et patrimonial. 

Et profiter d’une visite qui donne accès à des décors en dehors du circuit grand public comme l’escalier de dentelle, vous rapprochant un peu plus de l’archange. 

Train direct pour la baie

Départ en gare de Montparnasse Vaugirard 3 à 7h38 avec un Intercités ultra confort griffé Normandie avec des visuels second degré conçus par Heula et le blason de la région Normandie.
Arrivés en gare de Villedieu-les-Poêles, un bus équipé de prises USB pour recharger ses appareils, attend les voyageurs pour les conduire au plus près du Mont Saint-Michel.
Il faudra ensuite enchaîner avec une navette new generation pour se retrouver au pied de ce village monument très apprécié par les Japonais.

L’Abbaye se laisse découvrir à travers un parcours grand public fait de pierres, escaliers, colonnes et gargouilles innombrables. Le périple donne à voir une multitude de points de vue sur l’édifice et le paysage aux mille nuances qui l’entoure. Aucune journée ne ressemble à une autre en lumière et en nuances de couleurs. Et ne croyez pas que la pluie pourrait gâcher ce moment. 

L’Abbaye : deux visites spectaculaires

Des visites originales viennent révéler quelques-uns des secrets ce lieu qui regorgent de recoins, escaliers et portent menant vers des lieux inconnus.
On a été totalement bluffé par la visite Dans le ciel de l’archange. Une porte tenue fermée donne accès grâce à conférencier à deux niveaux de terrasse de l’Abbaye. Deux niveaux pour apprécier aussi bien l’architecture incroyable, le village en dessous et la baie qui se découvre autrement.
L’escalier de Dentelle réserve un petit frisson avec ses balustrades ouvertes et son étroitesse. Tout en haut, le spectacle est captivant. Difficile de s’en extraire. 

L’autre visite : celle des cachots fait froid dans le dos. Car l’Abbaye a aussi une prison. Et quand les portes des cellules “témoins” dites des jumeaux et de Barbès s’ouvrent on ne peut qu’être pris de claustrophobie. La lumière du jour est rare.

Enfin, en été, l’Abbaye garde ses larges portent ouvertes pour une série de nocturnes grisantes jusqu’à minuit. Une manière de redécouvrir le monument avec une lumière tout autre. Spectacle garanti. 

Le test sans voiture est concluant.  On est prêt à renouveler avec deux autres destinations : Etretat et Honfleur !

L’Abbaye du Mont Saint-Michel

ouverture toute l’année
horaires du 2 mai au 31 août : 9h à 19h (dernière entrée à 18h)

La visite « Dans le ciel de l’archange »

tous les dimanches
Départ à 11h
Rendez-vous sur la grande terrasse
Visite conférence de 2h
Limitée à 18 personnes
Visite proposée par un guide conférencier
Sur réservation au 02 33 89 80 00 ou abbaye.mont-saint-michel@monuments-nationaux.fr

Visite« La Bastille des mers »

le 1er samedi du mois
Départ à 11h depuis la grande terrasse
limité à 18 personnes
Visite de 2h
Sur réservation au 02 33 89 80 00 ou abbaye.mont-saint-michel@monuments-nationaux.fr

Itinéraire Nocturne 2017 : L’habitant secret de l’abbaye
du 10 juillet au 26 août
Visite libre de 19h30 à minuit (dernière entrée 23h)
tous les soirs sauf le dimanche
sans réservation

Via Aeterna – Festival de musique du Mont-Saint-Michel et sa baie
du 21 au 24 septembre 2017

Share

Le Rêve au Musée Cantini : plongée captivante !

Oubliez tout : travail, rentrée, corvée. Le Rêve n’attend pas !
Il mérite pleine liberté, fantaisie, surréalisme, absence de limite.
Le Musée Cantini à Marseille offre un parcours fantaisiste, joyeux et riche de centaines de propositions artistiques. De Victor Hugo à Salvador Dali, en passant par Rodin, Braumer ou encore Magritte, le rêve est une passion folle partagée nombre d’artistes.

united states of paris unitedstatesofparis usofparis blog

L’art du rêve

Les créateurs ont cette facilité à transgresser l’impossible et à coucher leurs et nos secrets les plus intimes sur toile ou en sculpture. Au fond, qu’y a-t-il de plus personnel que le rêve, le fantasme ou le cauchemar ?
Le parcours de cette exposition reprend le cycle – à peu près normal – d’une nuit : sommeil, nocturnes, hallucination jusqu’au réveil.
À travers une sélection foisonnante d’œuvres, les commissaires tentent d’illustrer ces instants obscurs, que les mots ont parfois du mal à formuler.

Paris, Kamel Mennour
Paris, Kamel Mennour

Rêvez !

L’injonction de Claude Lévêque “Rêvez !” – mot écrit de la main de la mère de l’artiste – nous accueille. Dès le début, le visiteur est invité dans une autre dimension, où il peut accepter rêveries, délires, formes inconnues, effroi, digression. A quelques pas, Odilon Redon offre deux interprétations subtiles et sublimes.

Anvers, Musée des Beaux Arts
Anvers, Musée des Beaux-Arts
Musée national Picasso Paris
Musée national Picasso Paris

Magritte nous fait entrer dans le repos à travers deux toiles : L’épreuve du Sommeil – formidable gros plan, qui exclut tout décor – et Le cap des tempêtes – possible autoportrait de l’artiste. Encore quelques pas et La Dormeuse aux persiennes de Picasso nous fait un charme fou.

Collection The Easton Foundation
Collection The Easton Foundation

Deuxième salle, l’araignée de Louise Bourgeois (Spider II) nous plaque au mur. Le bronze en impose aux côtés des évocations nocturnes. On entre dans la nuit, une forêt et on se délecte de la composition de Salvador Dali, Portait de Luli Kollsman. L’artiste espagnol a été marqué par Freud, ça transpire dans toute sa peinture.

Sur une plage…

Dali encore impose, cette fois une miniature de la plage de Cadaquès. Suenos en la playa, œuvre très rarement présentée est une petite perfection de minutie.
Rêve encore avec l’image forte de l’exposition : la bouche d’un rouge éclatant de Man Ray, A l’heure de l’observatoire.

Collection particulière
Collection particulière

La nuit nous accueille, la course folle de notre cerveau se poursuit pour surfer sur les fantasmes. Ces derniers sont aussi foisonnants, incroyables que troublants. Que ce soient avec les poupées d’Hans Bellmer (La Toupie) ou ce Songe de Louis XIII (ou la Belle Martyre) de Félix Labisse.

Musée d'Art moderne de la Ville de Paris
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris

D’un songe au cauchemar, la frontière s’obscurcit. Orphée fait son entrée aux enfers sous les pinceaux de Pierre-Amédée Marcel Beronneau. Les visages révèlent leur part obscure comme avec l’énigmatique Conciliation extrême de Victor Brauner.

Musée des Beaux-Arts, Marseille
Musée des Beaux-Arts, Marseille
Courtesy the Museum of Everything
Courtesy the Museum of Everything

A la toute fin du parcours, alors que le réveil est prêt à sonner, un artiste marseillais, Valère Bernard, vient révéler les derniers secrets du rêve avec ses allégories, comme ce ballet autour d’une pieuvre. Saisissant !

Musée des Beaux-Arts, Marseille
Musée des Beaux-Arts, Marseille


Le + :
  le Rêvomaton

pour réaliser un photomaton totalement barré et 100% original ! Celui-là on n’aurait presque pas envie de le partager sur les réseaux.

revomaton-cabine-photomaton-original-exposition-le-reve-musee-cantini-marseille-photo-usofparis-blog


Exposition
Le Rêve 

jusqu’au 22 janvier 2017

au Musée Cantini 

19, rue Grignan
13006 MARSEILLE

Horaires :
du mardi au dimanche de 10h à 19h
fermé le lundi

Share

CIWY : Discover a different Paris with locals

“Welcome to our Paris” could be the motto of CIWY, literally Can I Welcome You. Since a few months, this community of Parisians wants to give another image of the inhabitants by creating new experiences for tourists and travelers.
Welcome CIWY Party, guided walk tours, app, discount and shopping tips. With CIWY, it will be the end of the adage “Parisians, hammer head”.

CIWY Welcome Party

First trip or returning visitor, you can live your own journey in a different way.

Every Wednesday, enjoy the CIWY Welcome party in a bar or a restaurant with the CIWY ambassadors and other foreign tourists from all over the world.

Ciwy Can I Welcome You party tourism trip journey paris holiday locals Blog United States of Paris
In a friendly atmosphere with drinks and food, you will build your first links with the locals.
After some discussions, you will benefit from their pieces of advice and secret places to have a good time in the City of Light, love and culture.

Discover Paris with locals

If you’re bored of traditional guided tours, the CIWY ambassadors should please you with their own.
Created by them, you can be sure that each one is unique: Montmartre, stroll along the river Seine, historical visit of the center of Paris…

Ciwy Can I Welcome You tourism walk discover paris trip journey travel holiday Blog United States of Paris
But experiencing Paris as a Parisian is not only visiting! You have also to take part in events like picnic under the Eiffel Tower for example, a night in a bar, sales in Le Marais or a group visit of a museum.

And to do all this stuff, you have an ally: the CIWYGUIDE!

The CIWYGUIDE, what’s this?

It’s an app (available soon for IOS and Android) to have all the CIWY tips in your pocket.
With it, of course you will find the walking tours imagined by Parisians – that you could do with an ambassador or on your own – the schedule of the CIWY events, a daily tour that helps you discover the news of the city and also the good deals from CIWY partners, daily or permanent.

Image de prévisualisation YouTube

You are Parisian? Be a CIWY ambassador!

It is open to anyone who lives in Paris -or its surrounding area, French or not. If you like to help people, to share your way of living in Paris, you can join the CIWY community.
To highlight territory, you just have to join the association.

Ciwy Can I Welcome You tourism trip journey advice paris holiday locals Blog US of Paris
As an ambassador, you will enhance visitors experience by creating walk trips or recommending your favorite spots or your secret places in Paris. You could meet the world without traveling. And especially, you will make live a Parisian community who wants to better spread the richness of Paris.
And just for you: some VIP benefits like private visits of cultural places, special events and other tips.

Kindness, curiosity, authenticity, wonderment and sharing: the key words of CIWY to make Paris and Parisians more inviting and unique.Ciwy Can I Welcome You paris tourism lunch trip journey holiday Eiffel tower Blog United States of Paris

More informations on the CIWY website

All photos © CIWY

Share

Virée ostréicole dans le Bassin d’Arcachon avec vue sur la Dune du Pilat

Le Bassin d’Arcachon et ses contours regorgent de pures merveilles, d’expériences originales et de paysages de cartes postales. Un décor que vos followers sur Insta vous jalouseront.
3e épisode de notre découverte de ce petit bout de paradis à travers la virée iodée menée avec brio par Eric Dauges pour qui l’huitre est bien plus qu’une passion, c’est toute une vie.

Bateau ostréiculteur Port d Arès Bassin d Arcachon sortie à la marée dégustation huitres vacances tourisme expérience photo usofparis blogRendez-vous est pris ce samedi matin, au Port d’Arès, avec un soleil éclatant pour partir avec un vrai professionnel de la mer, pas du tout bourru bien au contraire. C’est le partage qui est le maitre-mot d’Eric Dauges. Un quadra au corps sec, musclé par l’activité physique quotidienne et bronzé. Cet ostréiculteur nous embarque sur son bateau pour une immersion sans filtre dans son activité professionnelle.Eric Daugès ostréiculteur du Bassin d arcachon sur son bateau Eole sortie à la marée tourisme photo expérience usofparis blog
La culture de l’huitre est tout un art, elle mérite une attention de chaque instant. Il n’est pas rare qu’Eric prenne le bateau tard, en fonction des prévisions météo ou pour éviter une catastrophe dans ses parcs. Nos petites préoccupations de gens des villes sont balayées. Belle leçon de modestie.

Bateau Eole Eric Dauges ostréiculteur Bassin d Arcachon vue sur la Dune du Pilat tourisme expérience sortie à la marée photo usofparis blog
Les huitres du Bassin d’Arcachon !

Il ne faut pas être cardiaque quand il s’agit d’ausculter les poches à huitres qu’il faut déplacer. Parfois, les mauvaises surprises sont au rendez-vous, comme ce jour où Eric découvre un parasite qui prend un malin plaisir à vider l’huitre par le biais d’un seul petit trou dans la coquille. Les dégâts sont bien sûr énormes quand on se rend compte tardivement de la présence de ce prédateur.

Poches à huitres en direction de la Dune du Pilat bateau eole sortie à la marée tourisme vacances photo usofparis blogLe bateau tangue pendant qu’Eric déplace, retourne les poches et en remonte d’autres pour les installer sur un autre spot.

Crabe tombé d une poche a huitres bateau eole bassin d arcachon tourisme vacances sortie ostréiculture photo usofparis blog
Des crabes et autres petits poissons sont soulevés avec les huitres pour atterrir sur le bateau. Ils retrouvent tous très vite la direction de la mer pour retourner batifoler.

Pointe du Cap Ferret plage vue de bateau ostréiculteur Bassin d Arcachon vacances tourisme photo usofparis blogNotre embarcation repart et longue le Cap Ferret. Direction l’une des plus belles vues du Bassin. Stationnement face à la Dune du Pilat qui se déploie sans retenue. Ici, Eric vient installer les sacs d’huitres pour que les coquillages se nourrissent de nouveaux courants et gagnent en maturité grâce à cette deuxième exposition. C’est fastidieux mais avec un décor pareil, il est difficile de se décourager à la tâche.

Vue sur la Dune du Pilat voilier et parapente Bassin d arcachon tourisme vacances sortie ostreiculture photo usofparis blog
Dégustation face à la Dune du Pilat

Une fois terminée, Eric nous conduit sur un banc de sable juste à côté, histoire de profiter encore plus du panorama. Les parapentes virevoltent au-dessus dans un ciel bleu intense. Aucune jalousie de notre part, nous avons les huitres, la mer, le sable et le grand calme.
Des amoureux gambadent derrière nous en bermuda avant de sortir totalement de notre champ de vision pour se câliner au soleil.

Bateau Eole Eric Daugès ostréiculteur Bassin d Arcachon Dune du Pyla tourisme vacances expérience sortie à la marée photo usofparis blogLes bateaux passent, au loin le catamaran que j’avais pris lors de mon premier séjour à Arcachon pour découvrir le Bassin.
En compagnie d’un vrai gars d’ici, ostréiculteur de 3e génération après son grand-père et son père, mais certainement sans succession. En effet, Eric déconseille à ses deux enfants de suivre sa voie, car trop dure et trop contraignante.

Le cadre, la simplicité de cette rencontre, la durée font de cette expérience un souvenir inoubliable et humain. Bien loin des hordes de touristes du Cap Ferret et à cent lieues du luxe de La Co(o)rniche Hôtel conçue par Philippe Starck que l’on devine face à nous.

Eric Daugès ostréiculteur du Bassin d arcachon poches à huitres bateau Eole sortie à la marée tourisme expérience photo usofparis blog

Sortie à la marée avec Eric DAUGES, ostréiculteur du Bassin d’Arcachon, son bateau « Éole », embarquement au port d’Arès, cabane 22.
Contact : 06 13 45 67 09
mail : earl.des.pres.sales@gmail.com

Compter : 45 euros par personne
Demi-tarif pour les enfants de 8 à 12 ans
Tarif famille (2 adultes – 2 enfants)
Durée : 3 à 5 heures selon le lieu d’embarcation

Autre proposition : sortie marée de pêche
45 euros par personne et demi-tarif pour les enfants de 8 à 12 ans
Durée : 4 heures minimum

Toutes les infos détaillés sur le site : Bassin d’Arcachon

Share

Astotel 34B Hotel Paris: a unique concept for France lovers

We see blue, white and red everywhere! A Unique experience in the city of Paris, close to Grands Boulevards, Folies Bergeres stage and the restaurant Chartier. Astotel 34B Hotel, 3-star, is a lovely address with space, light and a lot of good spots around.

Hotel le 34B astotel paris 34 rue Bergere duplex room king size-bed booking french design tricolor curtain photo usofparis blog

Le 34B hotel astotel paris 34 rue Bergere blue and red butterflies duplex room king size-bed booking french design photo usofparis blog

Even for Frenchies like us, the Astotel 34B Hotel is original and adorable. Of course, we are used to the French flag. And finding it as our room curtains could be a nightmare. Surprisingly enough, it was fun for us to see it morning, afternoon and night.

Hotel le 34B astotel paris 34 rue Bergere 75009 blue white red facade french design booking photo usofparis blog

Believe it or not, we took the glass elevator several times to see the facade of the inner courtyard. It’s kind of the main attraction of this address, along with the wide breakfast room.

Le 34B hotel astotel paris 34 rue Bergere 75009 tricolor corridor french design photo usofparis blog

Le 34B hotel astotel paris 34 rue Bergere 75009 stairs view from above french design photo usofparis blog

The decor is tricolor. Close your sensitive eyes when you walk down the hall to get to your room. Colors can scare your retina. You will need an adaptation time. After that, it’s only fun and perfect for an original selfie.

Le 34B hotel astotel paris 34 rue Bergere duplex room king size-bed booking french design photo usofparis blog

Our room?
Spacious, airy and comfortable.
So comfortable, it was impossible to go to the theater as agreed, the evening of our arrival. No desire to move. Just enjoy the quiet and our surroundings.
The beds are comfortable. We have two in our deluxe room, a bed on each floor, same for the toilet.
And although the area is very busy, sound insulation allows a peaceful night and no surprises.

34B Hotel astotel paris 34 rue Bergere lobby breakfast french design booking photo usofparis blog

34B Hotel astotel paris 34 rue Bergere 75009 bastille day stone in the wall french design booking photo usofparis blog
Our breakfast?
A lot of space and a large selection.
The tables are not close to each other. Perfect for having some privacy before facing the crowd outside.
Large buffet with mini pastries, breads, juices, eggs, cold cuts, sausages, fruits… Difficult to take everything and therefore difficult to make the right choices.

34B Hotel astotel paris 34 rue Bergere lobby breakfast with hot chocolate french design booking photo usofparis blog

Astotel 34B Hotel is:
– ideally located to visit the beautiful streets of Paris, on foot or by bike. Metro stations nearby: Grands Boulevards and Cadet …
– a welcoming smile, friendly and bilingual.
– a library with lots of books if you want to discover Paris differently
– a design that you won’t find anywhere else or it would be an infringement

34B Hotel astotel paris 34 rue Bergere 75009 vintage porcelain fake phone french design booking photo usofparis blog

Astotel 34B Hotel
(3-star)

34, Rue Bergère
75009 Paris

34B Hotel astotel paris 34 rue Bergere vintage kids ride on toy car french design booking photo usofparis blog

4 good spots around for food:

King Marcel
Forget Louis XIV, our new king is Marcel!
To continue your unconditional love for France, go straight to the point with a good French burger made with good produce from the Paris region. A little glass of red wine with your sandwich and your fries, is the last “chic”. Unmissable!

Camion qui fume restaurant
Since this famous food truck was created, a few months ago, by the American Kristin Frederick, you can eat, comfortably, her tasty burgers.

Boullion Chartier
A real movie set! A crowd of tourists at night who wants to discover this place. Our advice: prefer the lunch to see what the French really eat.

Oïshinoya
Japanese cuisine to introduce you to a specialty: the Gyudon. A hot bowl of rice in fragrant broth, with tasty meat or tofu.
Look at the Oïshinoya bowls closely, with their special design. Only in Paris!

 

Thanks to Happy City Blog & Emilie S!

Share