Archives par mot-clé : fashion

OnePlus 5 by Castelbajac : une callection performante !

Le OnePlus 5 se décline dans une version limitée signée, customisée par le génial Jean Charles de Castelbajac. Un nouveau joujou fashion pour geeks et geekettes qui en impose en journée, comme en soirée.
On adore ses touches de contrôle colorées, son dos griffé de la main du créateur de mode et ses fonctionnalités performantes pour une prix raisonnable. 

OnePlus 5


Callection : la classe signée JCDC

Quand Jean Charles de Castelbajac collabore avec une marque, il ne fait rien à moitié. Packaging, fond d’écran, touches, le créateur a apposé son style dans des détails qui font une vraie différence. Et il y a de quoi être fier d’avoir un téléphone qui se distingue. Il est noir certes mais il en impose.
Une fois dans votre main, il devient objet de curiosité qui fera de vous un geek encore plus inspiré que votre voisin.

En plus d’offrir un style inimitable et remarquable au One Plus 5, JCDC a conçu une collection capsule composée de t-shirts, sacs cabas (le nôtre a déjà fait deux envieuses au taff) ou encore d’un sac ceinture. La Callection est colorée, créative et nous encore plus unique.

OnePlus 5

OnePlus 5 JCC+ perfomances

Niveau fonctionnalités, le smartphone assure avec une épaisseur troublante de 7,25 mm, il se glisse littéralement dans la poche. Discrétion et addictions assurée.
L’écran large et son Qualcomm® Snapdragon™ 835 sont deux autres très bons arguments pour une optimisation de visionnage. La double caméra offre une qualité de prise de vue avec luminosité et très bon rendu de couleurs.
Le mode selfie est possible de nuit grâce à l’écran qui fait office de flash : astucieux. Le mode profondeur de champ accessible en un coup de doigt est hyper malin quand on veut improviser une compo différente des autres.

Impressionnant aussi de pouvoir faire des photos en mode pro en version RAW qui permettra toutes retouches.

Et #bonheur : la batterie se charge à une vitesse grand V. Un vrai bonheur quand on est un utilisateur d’applis, de réseaux en tout genre et en continu.
La batterie de secours est en option en cas de réelle angoisse de la panne.

Le OnePlus 5 sera la joue double carte sim : gain d’efficacité, quand on a un tél pro et un perso.

OnePlus 5

OnePlus 5

OnePlus 5 Jcc+

édition limitée équipée d’une double caméra, 8GB RAM et de 128 GB de mémoire
disponible depuis la 2 octobre à 559e

site officiel : www.oneplus.net/5

Share

Carré Royal Paris : l’attrait d’une maroquinerie parisienne qui séduit toutes les femmes

Nous venons de faire la connaissance d’une marque de maroquinerie française à la qualité et à la confection soignées. 
Carré Royal ravit les femmes depuis les années 50. Porte carte et portefeuille, pochette et autre sac et petit-sac offrent un attrait style pour tous les looks. La preuve.

Nous avons fait le test de la pochette Sybille ou grand porte-monnaie en cuir naturel. Décliné en plusieurs coloris : indigo, bordeaux, brandy, jade, noir, jaune, cet accessoire est à la fois discret, élégant mais aussi audacieux selon la couleur choisie.

Carré-Royal-Paris-pochette-sybille-grand-porte-monnaie-gris-en-cuir-naturel-de-taurillon-pleine-fleur-boutique-en-ligne-made-in-France-maroquinerie-femme-parisienne-photo-by-usofparisPrésentée à trois femmes de génération distincte, nous avons été surpris pour la curiosité et l’intérêt que toutes ont manifesté pour la pochette.
Vous comprendrez en lisant ces lignes que la pochette a suscité un maximum de convoitise. Difficile de contenter toutes les amatrices, nous avons toutefois recueilli leurs impressions.

La femme active de plus de 50 ans n’a pas manqué d’arguments. Tout d’abord, la couleur : « le gris convient parfaitement ».
Elle retient, tout de suite, le côté pratique avec les deux fermetures éclair, et les poches intérieures. Permettant – nous avons bien deviné – de cacher (camoufler) aussi bien les attributs beauté que les cartes bancaires et de fidélité.  Au total, 4 soufflets pour répartir les accessoires de notre amatrice, 8 fentes pour les cartes et 2 grandes poches zippées qui permettent de répartir au mieux tous les accessoires de la vie quotidienne.

Carré-Royal-Paris-pochette-sybille-grand-porte-monnaie-gris-en-cuir-naturel-de-taurillon-pleine-fleur-origine-france-boutique-en-ligne-maroquinerie-femme-photo-by-usofparis

La foodista quadra qui préfère la compagnie des tabliers.
Le dernier en date, la tablier Jean Paul Gaultier a fait un tabac ; elle ne s’en sépare plus. Mais la pochette n’a pas échappé, pour autant, à son attention. « Je n’en ai pas d’aussi grande ». Elle a très vite vu en Sybille l’aspect pratique de pouvoir regrouper ses billets de banque volants dans un seul compartiment et de ne jamais plus oublier son rouge à lèvres (qui n’est pas sa priorité number one). Alors qu’elle s’amuse encore avec sa mini-poche à cordon période hippie chic-toc rouge, elle serait prête, sans hésitation à adopter la déclinaison grise pour un maximum de confort pour ses économies.

Carré-Royal-Paris-pochette-sybille-grand-porte-monnaie-gris-en-cuir-naturel-de-taurillon-pleine-fleur-commande-boutique-en-ligne-made-in-France-maroquinerie-femme-photo-usofparisNotre dernière testeuse est une jeunette de moins de 30 ans. Celle-ci a vu en Sybille l’accessoire parfait pour le dévoiler en tant voulu : « le prochain mariage auquel je suis invitée ! », cet été. La longueur de la sangle est idéale pour cette jeune femme très active qui n’est pas du tout sac à main – elle préfère le côté pratique d’un sac à dos. Elle sait qu’après ce bel événement, elle pourra faire de cette pochette une alliée parfaite pour toutes ses sorties.

Carré Royal Paris Grand porte monnaie en cuir de taurillon pleine fleur zippé maroquinerie parisienne made in FranceMesdames, vous avez maintenant les meilleurs arguments pour débuter votre visite de la boutique en ligne :
carreroyal.com

Et follow Carré Royal sur les réseaux avec les hashtags :
#carreroyal
#clutchbag
#wallet

Carré Royal Paris Grand portefeuille pliable en toile coton et cuir de tannage végétal  ligne Jansiaux maroquinerie parisienne boutique en ligne

Share

London forever punk ! The Fashion World of Jean Paul GAULTIER, de la rue aux étoiles @ Barbican Centre – Londres

Tous à Londres cet été pour découvrir en avant-première l’exposition qui fera événement en 2015 à Paris : The Fashion World of Jean Paul Gaultier, from the Sidewalk to the Catwalk est au Barbican Centre jusqu’au 25 août 2014.

Welcome to The Fashion World of Jean Paul Gaultier From The Sidewalk to the Catwalk the frog London exhibition Barbican Centr exposition à Londres photo by United States of Paris blog

Punk-woman-transparent-bubble-gilet-Union-Jack-prêt-à-porter-autumn-winter-2014-2015-The-Fashion-World-of-Jean-Paul-Gaultier-exhibition-London-Barbican-Centre-exposition-Londres-photo
Jean Paul Gaultier est un génie ! Vous vous en doutiez forcément au vu de ses créations et défilés créatifs, insolents, euphorisants et sulfureux.

Saviez-vous qu’il avait une même inventivité pour l’exposition qu’il a conçu et qui parcourt le monde avant d’arriver enfin à Paris, au Grand Palais l’année prochaine ?

Le world tour de La Planète Mode de Jean Paul Gaultier, de la rue aux étoiles débuté à Montréal en 2011 change de visage selon les villes qui l’accueillent. Madrid mettait en avant la figure du toréador et la collaboration fertile avec le maître du cinéma, Pedro Almodovar.
Ici à Londres, c’est le punk et Amy Winehouse qui sont à l’honneur aux côtés des indémodables corsets de Madonna, marinières et autres inspirations et déclinaisons multiples du glamour à la française.

Rock-Stars-Collection-men-prêt-à-porter-autumn-winter-1987-1988-Gaulthique-pop-The-Fashion-World-of-Jean-Paul-Gaultier-From-The-Sidewalk-to-the-Catwalk-photo-by-United-States-of-Paris

Punk-man-and-women-collection-The-Fashion-World-of-Jean-Paul-Gaultier-From-The-Sidewalk-to-the-Catwalk-photo-by-United-States-of-Paris-blog
L’Angleterre et Londres ont été aussi bien des sources d’inspiration qu’une cour de récré géante pour le jeune JP Gaultier qui découvrait un autre espace-temps lors de ses premiers voyages. Punk is everywhere et les folies capillaires, piercing dans le nez et autres trouées dans les jeans sont diablement ébouriffants. Oseriez-vous satisfaire votre irrévérence en adoptant le total look treillis ?

Tribute-to-Amy-Winehouse-women-haute-couture-spring-summer-collection-The-Fashion-World-of-Jean-Paul-Gaultier-London-exhibition-Barbican-Centre-exposition-Londres-photo-by-United-States-of-Paris-blog

Amy Winehouse, souvenez-vous, avait fait l’objet d’une collection hommage après sa mort par le couturier. Son fantôme traverse les différents décors de ce parcours foisonnant. Autre figure musicale, David Bowie, dont le double Ziggy Stardust est aussi convoqué.

 Ze Parisienne collection women Haute couture spring summer 2002 The Fashion World of Jean Paul Gaultier From The Sidewalk to the Catwalk photo by United States of Paris

A noter une variante par rapport aux précédentes présentations de l’exposition avec la partie MUSES qui revient sur les visages et corps de mannequins (Farida Khelfa, Tanel Bedrossiantz), chanteuses (Kylie Minogue, Beth Ditto) et performeuse (Dita Von Teese). Une tenue pour évoquer chaque personnalité forte accompagnée d’une photo et d’un texte pour se souvenir de celles et ceux qui ont composé la galerie Gaultier.

Corset-style-body-suit-with-garters-worm-by-Madonna-during-The-Metropolis-Express-Yourself-1990-The-Fashion-World-of-Jean-Paul-Gaultier-Barbican-Centre-London-London-photo-by-United-States-of-ParisCette étape londonienne est l’occasion aussi de rencontrer l’avatar en latex du couturier. La marionnette avait fait son apparition alors que la télévision anglaise découvrait un Gaultier in English faisant la paire avec le facétieux Antoine de Caunes pour le magazine télé Eurotrash. Culte.

En parallèle, Gaultier a eu droit à une carte blanche cinéma fin mai pour découvrir un peu plus ses références multiples. Parmi la sélection des films : Un Tramway Nommé Désir (Elia Kazan), Pink Flamingos (John Waters), Les Enfants du Paradis (Marcel Carné), All About Eve (Joseph L. Mankiewicz)…

Alors ça y est ? Vous avez saisi l’urgence de réserver votre Eurostar ?

Jean-Paul-Gaultier-is-punk-portrait-by-Patrice-Murciano-visuel-artist-exhibition-exposition-Barbican-Centre-London-Londres

The Fashion World of Jean Paul Gaultier, from the Sidewalk to the Catwalk

Barbican Centre
Art Galery
London

 jusqu’au 25 août 2014

 

Catalogue La planète mode de Jean Paul Gaultier, de la rue aux étoiles
aux Editions de la Martinière

 

Share

BON VOYAGE ! exposition arty et vente pratique pour baroudeurs & routardes à la boutique MERCI @ Paris

Tendance et toujours en avance de plusieurs mètres sur les autres enseignes, la boutique Merci du boulevard Beaumarchais vous convie à une exposition-vente d’accessoires de voyage.

L’évolution des comportements des voyageurs poussent les designers et créateurs à renouveler sans cesse les accessoires qui rendent nos voyages et leur organisation plus facile, les difficultés aéroportuaires plus simples, et nos vols plus confortables.
Familles aisées voyageant sur compagnies low cost pour dépenser plus sur place, étudiant profitant d’un week-end pour se faire un concert à Berlin ou globe-trotter voyageant en business pour se remettre de son trek dans l’Himalaya, chacun doit trouver les meilleures astuces pour se simplifier la vie de baroudeur.

Après les coffres bombés du Moyen-âge, les malles Vuitton du début du XXème siècle, l’explosion des valises à roulettes dans les 90’s, place aux bagages un peu plus de fun tout en étant très pratiques.

Dans un décor composé d’éléments rapportés des aéroports de Paris, BON VOYAGE vous propose des valises chics et pas toc – conçues par le créateur Globe-Totter vu dans les premiers James Bond – des sacs sportifs à roulettes pour les plus sportifs d’entre vous ou encore des bagages déjà cabossés par Francesco Pavia pour vous éviter les déconvenues quand votre valise arrive sur le tapis roulant à l’aéroport. Malin et esthétique !

Si vous en avez marre de chercher désespérément votre valise à votre arrivée, la solution compacte, solide, esthétique et passe-partout existe.

Et pour les voyageurs malins, vous trouverez aussi beaucoup de petites trouvailles pour maximiser la capacité de votre valise : kit de sac à vide d’air, étiquettes de bagages design, dentifrices en dose unique avec brosse à dent recyclable à usage unique…

A votre retour, grattez vite votre destination de retour sur cette mappemonde (comme les jeux de hasard). Vos amis pourront ainsi suivre vos différentes escapades à chacune de leur visite chez vous. Du plus bel effet dans vos toilettes, par exemple !

Pour parfaire le tout, Merci propose de découvrir les créations de Tom Dixon. Le créateur anglais –  vient tout juste d’inaugurer le restaurant Eclectic à Beaugrenelle – a cherché à rendre plus simple nos voyages avec une collection de sacs pendables avec compartiments ou des chaussures compactables pour réduire le volume déjà bien occupé dans nos valises.

Voyageur d’un jour, routard inassouvi ou businessman jet-lagué, vous trouverez certainement une nouveauté dans cette myriade de nouveaux designs.

Exposition BON VOYAGE

du 22 janvier au 8 février 2014

 

à la Boutique MERCI
111, Boulevard Beaumarchais
75003 PARIS

Share

FRIMOUSSES de créateurs pour l’UNICEF avec Chantal Thomass – JP Gaultier – Vuitton – Lara Fabian / Exposition au Petit Palais

Edition 2013 de l’exposition et vente aux enchères des Frimousses de créateurs avec Chanel, Dior, Jean-Charles de Castelbajac, Prada, Dolce & Gabbana, Rykiel, le chanteur – M – Matthieu Chedid, les frères Bourrollec, Space Invader, en soutien aux populations du DARFOUR.

Plus de 90 créations exclusives sont exposées au Petit Palais du 26 novembre au 1er décembre 2013.

 De très nombreux créateurs de renom ont répondu avec inspiration et exceptionnel talent, comme chaque année, au nouveau défi pour la bonne cause.
Concevoir une poupée ou une oeuvre d’art autour du sujet imposé.
Cette année : Le Pari(s) Merveilleux.

La marraine de cet événement, la chanteuse Lara Fabian a pris son rôle très à coeur ce lundi soir, lors du vernissage VIP.
Rappelant l’importance et l’urgence de sensibiliser le plus grand nombre à la tragédie au Darfour.

Car toutes ces poupées qui vont faire le bonheur de collectionneurs vont être vendues au profit de l’Unicef, le 2 décembre.

Avant qu’elles ne s’envolent à prix d’or et qu’elles s’éloignent des feux de la rampe, vous pourrez croiser toute cette semaine des parigotes, des girls sages, glamour et très rock, des femmes fatales, des ladys du grand monde.
La sexy girl de la créatrice de lingerie Chantal Thomass, au cops Tour Eiffel, renversante !

Drôle de rencontres aussi avec le retour d’Yvette, éternelle icône icone rousse de Jean Paul Gaultier – ne la cherchez pas, il faut la découvrir sur place ! –ou la redoutable punkette bad girl conçue par Gilles Dufour.

Mais aussi un sac à main stylé et griffé Alexis Mabille.

Les dessins colorés du créateur Jean-Charles de Castelbajac rivalisent avec les oeuvres des street-artistes Jérôme Mesnager (le père des silhouettes blanches) et Space Invader.

Un étourdissant concentré d’imagination en entrée libre à partager avec le plus grand nombre.
De quoi laisser bouche bée ! N’est-ce pas Mademoiselle ?

Exposition Frimousses de créateurs au Petit Palais
du 26 novembre au 1er décembre 2013

Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Avenue Winston Churchill – 75008 Paris

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h

Vente aux enchères
au Four Seasons Hotel George V le lundi 2 décembre 2013

Share

PARIS HAUTE COUTURE exposition événement à l’Hôtel de Ville de Paris – FASHION & MODE

Paris is fashion !
Forget London, Milan, New York. Paris hasn’t loose its place as the most exciting fashion city in the top 4.
Discover PARIS HAUTE COUTURE new exhibition at Paris’ Hotel de ville.

Histoire de la mode et Fashion Week se télescopent à l’Hôtel de Ville de Paris jusqu’au 6 juillet 2013 !
Sorti de ses réserves, un ensemble de pièces emblématiques de la création française du Musée Galliera retrouve pleine lumière et s’accoquine avec les créations phares de Lagerfeld, Gaultier ou Alaia.

Le Musée Galliera n’en finit pas d’être fermé aux yeux des curieuses fashionistas mais aussi de créer une programmation alternative hors les murs.
Souvenez-vous du défilé hypnotique au Palais de Tokyo avec l’actrice Tilda Swinton lors du dernier Festival d’Automne. Une performance nommée The Impossible Wardrobe qui donnait alors un avant-goût du foisonnement de trésors du Musée dont on retrouve quelques exemples dans le parcours de l’exposition PARIS HAUTE COUTURE.

Chanel, Saint Laurent, Dior, Givenchi, Montana sont convoqués pour une évocation raffinée du savoir-faire des maisons de couture françaises. Audace, classe, précision et caractère sont les premiers qualificatifs qui viennent à l’esprit tant notre rétine est excitée par tant d’inventions vestimentaires.

Est-ce qu’un homme peut résister longtemps face au trouble causé par la finesse et la silhouette d’une robe d’Azzedine Alaïa ou encore devant la parure métallique conçue par Paco Rabanne pour Brigitte Bardot ? Certains d’entre eux pourraient même débuter une première tirade: « si j’étais une femme, je porterais… »

Vous l’aurez compris, derrières certains modèles exposés se cachent aussi des identités féminines non moins célèbres. Il s’agit de celles qui ont eu la chance de porter certains des plus beaux attributs à leur beauté.
Une poignée de femmes qui ont certainement été l’objet des plus belles déclarations d’amour ou tout du moins d’intentions galantes, armée dans leurs atours.
C’est le cas de cette robe du soir baptisée « Aurore » portée par l’actrice Geneviève Page et création de Saint Laurent pour la maison Dior en 1958.

Pour autant, photographies d’époque, dessins de début de siècle et autres créations ne sentent pas la naphtaline.
Au contraire, ces pièces anciennes trouvent une nouvelle jeunesse aux côtés des créations contemporaines.
Comme ce duo imparable entre le tailleur de Coco Chanel créé en 1960 et la robe manteau Chanel par Karl Lagerfeld de la collection automne-hiver 1995-96.

Et pour celles et ceux qui douteraient encore du pouvoir d’attraction de cette exposition, un conseil.
Si PARIS HAUTE COUTURE ne devait être vue que pour deux modèles ce serait les très spectaculaires créations de Jean Paul Gaultier – un blouson à longues manches évasées « Place du Tertre » – et Thierry Mugler.

Des modèles rarement exposés et qu’il ne nous a pas été donné de photographier car propriétés de deux maisons de couture parisiennes. Mais dont nous avons un malin plaisir à vous évoquer pour mieux vous titiller…
A bon entendeur !

Exposition PARIS HAUTE COUTURE 

Hôtel de Ville, Salle Saint-Jean
5 rue de Lobau, 4e

Jusqu’au 6 juillet 2013
Tous les jours de 10h à 19h (dernier accès à 18h15)
Fermé les dimanches et jours fériés

Exposition en entrée libre

Share

Expo fashion: ARRRGH! MONSTRES DE MODE à la Gaîté Lyrique #Paris / Vidéo

Fashion is crazy ! La mode est folle !

Au regard des défilés de Vivienne Westwood, de Jean Charles de Castelbajac ou encore du belge Walter Van Beirendonck – dont nous regrettons sa récente faillite – le monde de la création n’est pas en reste quand il est question de confusions des genres, de foisonnements des références.
L’inspiration est bien souvent sidérale et les compositions sont parfois aussi improbables que génialissimes.

De là à concevoir des vêtements qui entravent, maltraitent le corps ou qui ne sont tout au plus que des assemblages que l’on pourrait exposer dans son salon faute de pouvoir les porter, la distance est finalement toute relative entre le vêtement et l’oeuvre d’art.

Jean Paul Gaultier a bien fait porter la jupe à des hommes et Charlie Le Mindu des costumes chevelus à Lady Gaga, adopterez-vous le look Mad Max animal par Takashi Nishiyam

ou la version goutte de pluie et manteau gonflable avec le styliste Hideki Seo ?

Avant de sauter le pas, découvrez l’expo sous l’angle d’United States of Paris avec le créateur Craig Green – tout juste nominé pour les Designs of Year Awards – et Angelos Tsourapas, l’un des deux commissaires de l’exposition à la Gaîté Lyrique, Paris.

Vous ne verrez plus la mode comme avant.

Image de prévisualisation YouTube

Exposition ARRRGH! Monstres de mode

Commissaires: Vassilis Zidianakis et Angelos Tsourapas
Jusqu’au 7 avril 2013

@ La Gaîté Lyrique
3 bis rue Papin
75003 PARIS

Mardi: 14h à 22h
Mercredi à samedi: 14h à 20h
Dimanche: 14h à 19h

Share

Bonus Interview: Julie Adore se dévoile dans le métro et avec Karl Lagerfeld

Vous avez adoré la malicieuse blogueuse et créatrice Julie Adore dans son portrait croqué avec délice par la fine équipe du blog.
Vous allez aimé ces deux anecdotes croustillantes que l’on ne pouvait garder pour nous.
La première: sa rencontre avec Dieu le père de la Mode.
Monsieur Karl Lagerfeld rencontré non pas dans au dernier défilé Chanel mais en pleine rue.
« It’s kind of magic. »
Image de prévisualisation YouTube
La seconde: pas facile facile pour une jeune femme russe arrivant à Paris de prendre le métro.
Qui a dit que les agents de la RATP n’avaient pas de sens de l’humour?
Image de prévisualisation YouTube
Share

Exposition La planète mode de JEAN PAUL GAULTIER de la rue aux étoiles au Musée des Beaux Arts de Montréal

Le Musée des Beaux Arts de Montréal offre ses grands espaces pour une rétrospective à grand spectacle au couturier et artiste français JPG, le surréaliste Jean Paul Gaultier, créateur du parfum à succès Le Mâle.


Les Québécois nous offrent une belle leçon d’exception culturelle. Ils ont été les premiers à dégainer pour rendre hommage au plus talentueux de nos artistes.  On ne peut que les remercier de cette brillante initiative qui fera halte à Dallas, San Fransico, Madrid et Rotterdam. Et dont on s’impatiente d’une présentation à Paris.
Face à cette incertitude, sachez que le prix du billet d’avion Paris-Montréal pour découvrir l’exposition est largement remboursé. Tant le choc est présent dans chacune des salles présentant les pièces majeures des ateliers JPG.

Imaginez un peu : le corset légendaire de Madonna, les tenues de scène de Kylie Minogue ou Mylène Farmer, des costumes de films et la star incontournable : l’ours en peluche, le tout premier mannequin-cobaye consentant du couturier.

Des redécouvertes aussi sont au menu: vous souveniez-vous que Kurt Cobain (pour un clip) ou encore le groupe Depeche Mode (séance photo) et les Rita Mitsouko (couverture d’album) avaient porté du Gaultier ?

Mais ce qui enflamme tout admirateur c’est la proximité des pièces. Ici aucune vitrine nous éloigne des tenues et autres étendards inventés par Gaultier. Distance que nous impose systématiquement le Musée des Arts Décoratifs, par exemple. L’ensemble est ainsi présenté sur des podiums, fixes ou mobiles comme dans un défilé.
Si bien, que l’on se prend à plonger dans les détails des pièces exposées : une plaque militaire aux insignes JPG, une plume qui vole à son passage, une paire de rangers aérées de petits trous.

Et quel spectacle au final que cette rétrospective ! Même les mannequins qui d’habitude n’ont pas d’âme, sont cette fois plus réels que nature. Ils clignent des yeux, parlent aussi grâce à un savant jeu de projection.

Bien sûr, ce n’est pas nouveau, Philippe Starck l’avait initié lors de son exposition événement au Centre Pompidou. Mais jamais un artiste nous avait reçus en personne en préambule de son exposition. Trublion à ses heures, Jean Paul Gaultier est donc bel et bien unique.

Une dernière preuve? La déco de la suite Elle, qu’il a sublimée et que vous pouvez encore découvrir à  la Cité de l’Architecture à Paris.

Exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier, de la rue aux étoiles
Au Musée des Beaux Arts de Montréal
jusqu’au 2 octobre 2011

Share