Archives par mot-clé : sport

Caravane du Tour de France – immersion et bain de foule incroyables

Ce vendredi, embarquement immédiat sur dans la Caravane du Tour, sur un des chars Le Gaulois pour un périple de 214 km en plein soleil, à la rencontre des fans de la petite reine, prêts à tout pour participer à l’événement incontournable de l’été (longues heures d’attente, déguisements, déco dans les rues…). Liesse collective, smile sur tous les visages et scènes poilantes en bord de route. Le Tour de France réserve un lot de sensations fortes et incroyables !

Les conditions n’étaient pas forcément idylliques pour ce périple. On nous avait prévenus : réveil très matinal, crème solaire, couvre-chef bien accroché, pas de pause une fois montés sur le char. Mais l’envie de participer à cette aventure humaine à la rencontre des spectateurs du Tour de France est plus forte.

La Caravane du Tour : ambiance unique

Arrivés à Troyes pour le départ de la 7e étape, l’excitation commence à monter à la vue de ces bolides – la Caravane du Tour en compte 180. Ces derniers parcourront les plus de 3 500 km à travers les 21 étapes de Tour de France.
Il y a la préparation des équipes, les dernières consignes échangées, les chercheurs de goodies qui tentent leur chance. Il y a aussi les tonnes de madeleines, bonbons, stylos, magnets, saucissons, porte-clés, bobs et autres casquettes.
Et la grande chorégraphie assurée chaque matin par une équipe différente pour échauffer les caravaniers avant le départ.
Harnais de sécurité qui fait l’effet d’une gaine sur certaines parties du corps, avant de prendre place sur le char du Gaulois pour un road trip unique !

Folie pure ! 

À la sortie du parking, la vision des tout premiers spectateurs massés pour le départ est bluffante. On se prendrait pour un chanteur montant sur scène avec une décharge d’adrénaline. On comprend qu’un Julien Doré soit galvanisé quand il est face à la foule.

C’est totalement fou, hystérique, impossible de distinguer un visage plutôt qu’un autre. Les premiers goodies commencent à voler et à faire des heureux. Au total, 800 000 goodies à l’effigie de Cocotte seront distribués sur le Tour. On traverse la ville sous les cris, les mains qui s’agitent, les sourires.

Puis les routes de campagne, un peu plus calmes par moment. On peut voir un classique du Tour comme une paire de fesses masculine généreusement découverte. Mais aussi un diablotin, des cyclistes amateurs en tenue sportive, des hommes déguisés en femmes. Tout est très bon enfant.
Suivent de nouvelles scènes de foule en traversant des villages surchauffés et bondés. Des vélos décorés, des banderoles, des confettis.

Eleveurs mobilisés

Au kilomètre 179, passage hautement symbolique devant des éleveurs de poulets français partenaires de la marque Le Gaulois venus pour l’occasion célébrer le Tour.

La seule montée de l’étape nous réserve un gros lot de cris, d’encouragements et de saluts en tout genre. La Caravane du Tour ralentit à ce moment, garantissant de vrais eye contacts et des échanges un peu plus soutenus.

À l’approche des derniers kilomètres, la foule redevient plus dense. Les peluches Cocotte sont lancées généreusement.
Nous franchissons la ligne d’arrivée que seule la Caravane du Tour, les véhicules officiels ont le droit de traverser avant les coureurs cyclistes.

Le Gaulois est fournisseur officiel de volaille 100% française du Tour de France depuis 2015. Et est partenaire de l’équipe cycliste FDJ qui s’est illustré avec Arnaud Demare qui s’est imposé au sprint de la 4e étape.

Share

La Tragédie du Dossard 512 de Yohann Métay : rire à en perdre haleine !

Sur scène, il apparaît en trottinant, Yohann Métay, la quarantaine est un sportif repenti. Son ancienne prédilection : la course à pied. Au cours d’une soirée « souvenirs sportifs » entre potes, le quadra, à l’époque un poil bedonnant à cause de la bière du nord, se voit lancer un « T’es cap’ ou t’es pas cap ? » Rien de tel pour froisser l’égo de notre homme. Et c’est parti pour une passionnante course de fond intitulée : La tragédie du dossard 512 qui n’en finit plus de remplir les salles. A l’affiche du Théâtre Tristan Bernard dès le 19 janvier 2017 !

Sur le papier, un spectacle comique sur un trail de 160 km réalisé en 40 heures, qui part de Chamonix pour arriver à Chamonix, ça n’a rien de palpitant. « Deux jours deux nuits sans dormir… de Chamonix… à Chamonix ! Avant, j’étais normal. » comme l’intéressé le dit lui-même.
C’est sans compter la manière si particulière pour un accro au sport de tourner en dérision sa propre passion. Sportif ou non sportif, vous trouverez votre compte de rire dans ce spectacle.

Photo de Yohann en action
Photo de Yohann en action

La tragédie du dossard 512 : l’effort en mode comique

Yohann, affiné après quelques mois de préparation, nous embarque avec lui sur ce trail, qui pour beaucoup peut paraître inhumain. C’est un show particulier car l’homme, acteur et athlète, arrive à nous faire frissonner à travers cette expérience peu commune.
Des anecdotes de préparation avec la précieuse crème NOK – un must chez les coureurs – aux amitiés éphémères du peloton sur la ligne de départ, ce dossard 512 ne nous épargne rien des sacrifices et de la douleur de l’effort, mais toujours avec un second degré assumé.
La sélection des musiques d’illustration est parfaite. On a tous connu ce moment où Vangelis a été poussé à plein régime pour transcender la force du sportif. Un cliché qui a la vie dure.

Mais l’acteur-auteur-sportif, a aussi le sens de la rupture, laissant le silence envahir la salle. Un moment vraiment unique qui doit être différent chaque soir suivant les réactions, plus ou moins gênées du public, face au coureur en action.

Tragédie du dossard 512 avis critique Yohann Métay Comédie des boulevards spectacle humour paris sport one man show photo © Olivier SagotL’une des bonnes idées de ce spectacle est de laisser littéralement la parole à son corps durant l’effort. Les dialogues entre l’orgueil, la raison, les muscles et autres organes du corps du sportif soumis à la douleur intense de l’effort sont réellement virevoltants.
Il faut mettre l’accent sur la très belle tirade du foie qui résume en 3 minutes les sacrifices imposés par le coureur pour parvenir à terminer cette course de 160 km.

On mettrait un petit carton jaune sur quelques petites longueurs de jeu à certains moments. Mais rien qui ne nous fasse perdre le plaisir comique de ce spectacle. Surtout quand on est capable de faire un teaser comme celui-ci :

Image de prévisualisation YouTube

Sous l’oeil des pratiquants…
Dans la salle, les sportifs viennent en nombre. Ça se sent dans les rires et dans l’ambiance plus festive que d’habitude. La complicité est bien présente dans les rangs.
Nous avions convié un ami coureur à nous accompagner.  Et il est affirmatif : « Yohann décrit parfaitement les différentes phases par lesquelles passe un sportif dans ce genre de course. Le spectacle est vraiment drôle, on peut s’y reconnaitre facilement« .
Et d’après les discussions entendues dans la file d’attente, il arrive à Yohann de jouer son spectacle lors des rendez-vous sportifs auxquels il participe. Plutôt incongru, non ?

La Tragédie du dossard 512 c’est 1h15 de rires garantis durant lesquels on souffre tout de même avec lui !

 

La Tragédie du dossard 512

one man (sport) show de et avec Yohann Métay

succès reprise !!

au Théâtre Tristan Bernard
64, rue du Rocher
75008 PARIS

le jeudi, vendredi et samedi à 19h

Share

FOOT FORAINE : expo, soccer party et kif @ La Villette

La Villette a la très bonne idée de réunir aussi bien les passionnés de ballon rond que les autres, les étourdis, les rétifs, les très jeunes autour d’une multitude d’activités aussi ludiques, curieuses que décalées, jusqu’au 10 juillet.
L’Euro 2016 ne nous émeut pas plus que ça, mais on a kiffé Foot Foraine. La preuve ! 

Sculpture Alain Séchas exposiiton La Grande galerie de Foot Foraine La Villette Paris Euro 2016 photo usofparis blog

FOOT FORAINE for everyone!

Nous avons écourté une grasse mat pour participer au lancement de Foot Foraine à la Villette, le premier dimanche de juin. Autant vous dire que notre vigueur n’était pas exceptionnelle d’autant plus quand il s’agit, pour nous, d’un sport qui ne nous a pas fait vibrer à part en 1998. On n’est pas insensible non plus ! 🙂

David Beckham posing for pictures II yellow 4 and 2 by David LaChapelle courtesy Galerie Daniel Templon Paris Bruxelles Foot Foraine exposiiton Euro 2016 photo usofparis blog

La Grande Galerie du Foot
Géniale immersion dans une salle carrée dédiée à l’art et au foot, curieux duo ! D’un coup d’œil panoramique, on perçoit l’ensemble des propositions artistiques réunies. Et il faut bien avouer que l’on a été bluffé par l’inspiration que le foot a pu susciter chez nombre d’artistes, dont quelques-uns que nous affectionnons particulièrement.

Idrissa Ndiaye portrait by Kehinde Wiley 2012 courtesy Galerie Daniel Templon Paris Bruxelles Foot Foraine Villette La Grande Galerie exposition Euro 2016
A chacun de choisir son coup de cœur, de passer devant Beckham par Lachapelle sans le reconnaitre, de rire devant le portrait irrévérencieux de son épouse, Victoria. Mais surtout tombez sous le charme du portrait d’un supporter inconnu par le génial Kehinde Wiley d’une exceptionnelle maitrise pour un artiste contemporain.

And Number One was Georgie Best - The Kidd s alright Chris Beas 2013 2008 exposition La Grande Galerie de Foot Foraine La Villette Paris Euro 2016

Autre œuvre incroyable de composition et de réalisme, « le chef-d’œuvre du Red Star », une peinture à l’huile composées de 8 panneaux de bois réalisée par Guillaume Bresson suite à la commande public du club de football parisien du Red Star FC. Une composition qui fixe les joueurs aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires.
Et que dire de cette cage de foot baptisée Finale faite d’acier et vitraux imaginée par le génial artiste belge Wim Delvoye et qui nous envoie dans un décor pour le moins inattendu ?

Finale by Wim Delvoye 1990 acier vitraux collection du CAPC Musée d art moderne de Bordeaux Foot Foraine Villette La Grande Galerie exposition Euro 2016

Soccer Party Club 

Le petit a déjà fini son tour ? Et n’est pas sensibilisé par l’art ?
Pas de panique, laissez-le filer pour se divertir sur son terrain de foot virtuel géant. Ça peut donner l’effet d’une boite de nuit ou d’un quartier de Tokyo avec ces écrans multiples, ces effets de lumière, mais votre bambin trouvera forcément manette à sa hauteur pour relever le défi.
Bon à savoir, le jeu se remet à zéro au bout d’une longue plage de partie. A ce moment, les écrans ne sont plus contrôlables et un immense lâcher de ballons de foot vient inonder les écrans, telle une installation artistique.

Soccer Party Club terrain de foot virtuel géant installation Kick Off Super Soccer Pelé Football Grande Halle de La villette Foot Foraine Euro 2016 photo usofparis blog

A la Villette, l’inattendu est partout. Comme dans la galerie des consoles rétro. Ici, on retrouve la sensation de la manette de notre console SEGA, de notre bon vieux Gameboy. Retour en enfance pour tous !

Activités au grand air

Le foot et l’animation se poursuit en extérieur. Des attractions devant la Grande Halle, avec carrousels rétro, village de gonflables, toboggan géants, trampolines. L’éclate peut être totale, à surtout à moindres frais.
Des tournois sont aussi au programme, ainsi que des initiations, retransmissions de matchs et autres ateliers pour jeune public.


FOOT FORAINE
jusqu’au 10 juillet 2016

Exposition à la Grande Halle
du mercredi au dimanche de 14h à 20h

Toutes les infos sur la page dédiée Foot Foraine

La Villette
Métro – Tram – Bus : Porte de Pantin
et Porte de la Villette 

 

Share

ROLAND GARROS 2015 en mode VIP avec PricelessParis : Gael Monfils & Maria Sharapova au plus près

C’est LE rendez-vous sportif et people de la fin de printemps parisien : Roland Garros. Le programme #PricelessParis by Mastercard nous a réservé un accueil personnalisé et exceptionnel Porte d’Auteuil. Entre déambulation privilégiée dans des lieux non accessibles au grand public, repas 3 étoiles et matchs au ras du court. Retour sur une vraie journée VIP accessible à tous. C’est parti !

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport photo by United States of Paris
La visite du site

C’est sous un soleil radieux que nous commençons notre journée par une visite guidée. Durant 1 heure, notre hôtesse nous conduit dans des espaces dans lesquels le simple spectateur ne peut pénétrer tout en nous distillant anecdotes et infos insolites sur le tournoi.
Pour des raisons de confidentialité, il nous a été impossible de photographier certains espaces.  Et c’est bien compréhensible…

Le restaurant des joueurs voit passer, sur les 3 semaines de compétition,  4 tonnes de pâtes, 3 tonnes de riz et 160 kg de bananes par jour : des chiffres vertigineux.

Les médias sont une pièce maîtresse de Roland Garros : 1 300 journalistes, radio TV et presse écrite, sont accrédités pour 2015.
Répartis sur plusieurs pôles, les salles de presse font partie des lieux majeurs qui leur sont réservés. Mais ici point de passe-droit pour les interviews : premier arrivé, premier servi quel que soit votre notoriété.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport salle de presse itw journaliste média photo by United States of Paris
Un petit tour côté cabines des commentateurs TV pour un point de vue exceptionnel sur le court Philippe Chatrier.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport court chatrier vue entrainement photo by United States of Paris
Et à 10 h, le plateau de France Télévisions est bel et bien désert.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport France télévision france TV photo by United States of Paris

Et pour ceux que cela intriguait, voici une petite vue depuis les « meurtrières » qui parsèment le pourtour d’un court. Attention aux balles de tennis perdues qui peuvent atteindre des pointes de 200 km/h…

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport meutrière court son balle photo by United States of Paris
Côté coulisses, vous apprendrez que Rafael Nadal garde toujours le casier 159, celui qu’il avait lors de sa première victoire à Paris, que Roger Federer lui joue les concordances avec le casier 11 en 2011, le 12 en 2012…
Ces quelques anecdotes nous permettent d’atteindre le seuil du court Philippe Chatrier (ex-court central) et la petite porte par laquelle les joueurs y accèdent.  Vraiment unique !

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport court Chatrier joueur photo by United States of Paris
Avant de passer aux matches, un peu de patience, un petit point équipe et logistique s’impose.

Roland Garros : c’est 300 personnes qui travaillent à l’année sur l’organisation du tournoi et 15 000 durant les trois semaines de compétitions.
La mise en place de cet évènement nécessite 3 mois de préparation sur site : le chantier est titanesque. Par exemple, les préfabriqués de la zone TV sont installés spécialement pour la période.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport média Télé TV presse photo by United States of Paris
Nous vous avons assez fait saliver, passons côté court

C’est le deuxième tour du tournoi.
Nous prenons place dans une loge avec une vue exceptionnelle sur le court Philippe Chartrier, à quelques mètres du terrain.
Dans quelques minutes, les 15 tonnes de terre battue du Central, réparties sur 30 centimètres d’épaisseur, Maria Sharapova (la tenante du titre 2014) et Vitalia Diatchenko s’affronteront.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Maria Sharapova Vitalia Diatchenko Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport photo by United States of Paris
L’échauffement terminé, les 2 joueuses russes déploient timidement leur jeu. Pas de passing shot d’enfer. La première manche est un tour de chauffe mais Sharapova l’emporte 6 à 4.
La deuxième manche ne laisse aucun répit à Vitalia Diatchenko. Maria Sharapova balaye sa compatriote (6-1) avec un tennis plus punchy.

Roland Garros 2015 tournoi tennis  Maria Sharapova gagnante championne Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport photo by United States of Paris
Le ballet du court

La découverte d’un match en live,  c’est assister à un vrai spectacle et surtout aux à-côtés que l’on ne remarque pas derrière son écran TV. Ramasseurs de balles, juges de ligne, les agents d’entretien de la terre battue : ils nous offrent un ballet souvent oublié des médias.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport ENtretien terrain court photo by United States of Paris
Ceux qui se remarquent le plus, ce sont les petites mains vêtues de noirs : les ramasseurs de balle, la relève du tennis français.
A la fin de chaque échange, ces petits bouts d’hommes et de femmes répètent inlassablement la même chorégraphie. Ils tendent la serviette au joueur sur un signe de celui-ci, ils se passent les balles afin de les transmettre au joueur qui doit servir. Postures, gestuels, ils/elles reproduisent à l’identique ces mouvements. La volonté chorégraphique est indéniable et captivante.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil sport Rammasseurs de balles court balle photo by United States of Paris
Quand on dit Priceless à Roland Garros  cela vaut aussi pour le break déjeuner.
Et celui-ci se déroule au très chic et people Club des Loges. Le restaurant où tout le gotha prend place : people comme sportifs de toutes disciplines.

Contrairement aux sportifs, nous avons eu un repas très diététique avec une mise à l’honneur des légumes.

Une entrée 100% végétarienne : Signature végétale, condiment yaourt Cédrat. Très fraîche et légère, les goûts sont harmonieux et les légumes très croquants. Le yaourt lie parfaitement l’ensemble.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Clud des loges food repas Signature végétale condiment yaourt Cédrat photo by United States of Paris
Un plat sans relief : Filet de cabillaud « Sao Paulo » est plutôt terne, les goûts un peu plats, la présentation brouillonne. On a du mal à comprendre cette folie du popcorn juste pour donner de la mâche sous la dent. Un plat non assumé ?

Un dessert pétillant : Fraicheur de pomme vert au basilic, salade d’herbes. Frais, c’est ce qui ressort de ce dessert. Même si le sablé est un peu revêche, la glace relève la pomme, la salade d’herbes surprenante mais adéquate. La présentation est aussi réussie que le mélange sucré, acide et mix végétal. Le foodreporter est comblé !

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Clud des loges food repas Fraicheur de pomme vert au basilic photo by United States of Paris

Retour sur le court Chatrier

Un duel masculin nous attend sous le soleil qui inonde le central de Roland Garros : Monfils – Schwartzman. Un match qui promet quelques étincelles.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard Diego Schwartzman grand chelem France Porte Auteuil court Chatrier sport photo by United States of Paris

Malgré quelques coups d’éclats du Français, comme ces jeux gagnés sur 4 aces, on tremble pour Gaël qui peine à s’imposer face au numéro 62 mondial. Une manche pour l’Argentin, une pour le Français. Le match s’alterne sur cette base jusqu’à atteindre le 5ème set.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard grand chelem France Porte Auteuil public français sport photo by United States of Paris
Le public français fait bloc derrière son champion. L’ambiance est à son paroxysme durant cette manche décisive pour notre chouchou.
Et au dire du 14ème joueur mondial, c’est grâce au public parisien qu’il a puisé les ressources pour pallier à ses défaillances et ainsi gagner ce match.

Roland Garros 2015 tournoi tennis Priceless Mastercard Gaël Monfils grand chelem France Porte Auteuil sport Court Chatrier photo by United States of Paris
Finir une telle journée sur le sourire de Gaël, c’est définitivement Priceless !

Share

Men in the city : la soirée découverte pour les boys next door

Les soirées de présentation de nouveautés mode, beauté, conseils pour les girls sont légion. Alors quand deux redoutables blogueuses et créatrices d’agence, Sheily et Nathalie nous ont convié à la soirée Men in the city #estrorymen, on a sauté sur l’occas pour vivre enfin notre rêve de blogueur : une soirée 100% mâle.
Et entre nous, rien de tel que des filles pour bichonner des hommes comme nous en quête constante de découvertes trendy, dans une ambiance cosy, svp.

C’est dans un loft design du 11e arrondissement que les e-Parisiennes, adorables Sheily et Nathalie, nous ont fixé rendez-vous ce jeudi soir. Dress-code : le noeud-pap, adressé à chaque convive, qui a donné des idées très fantaisie à certains, en l’occurrence le garçon qui se cache derrière Parisian Touch.

Men in the City Estorymen e-parisiennes homme mâle soirée démo produit mode technologie hype photo by United States of Paris
Cet attribut mode et malin, nous l’avons très vite troqué contre ce qui se révèle être le coup de coeur de cette rencontre. Crée par la petite boîte Gustave & Cie : le noeud-pap en tissu et métal.

Men in the City Estorymen e-parisiennes Gustave et cie noeud pap homme mâle soirée produit mode technologie hype photo by United States of Paris
100 % made in France, voire même 100 % Bourguignon, la fabrication de ce noeud fait appel à quatre entreprises différentes.  Avec les 25 modèles proposés, cet accessoire, bientôt personnalisable, fera de vous l’homme le plus chic et le plus hype de vos prochaines soirées.

Côté technologie, l’un des leaders de l’accessoire informatique, Logitech, nous présente : le K480. Mais qu’est-ce que c’est ?
Un clavier qui permet de connecter simultanément, en Bluetooth, trois appareils : tablette, ordinateur et smartphone. Son petit plus : vous pouvez basculer de l’un à l’autre grâce à une mollette.

Men in the City Estorymen e-parisiennes homme mâle logitech keyboard K480 soirée démo produit mode technologie hype photo by United States of ParisVous écrivez un mail sur votre tablette, un SMS arrive. Hop, en un petit geste vous y répondez directement avec le même clavier.  Plus besoin de courir tout l’appartement pour trouver votre mobile et idéal quand vous bossez de chez vous devant Top Chef ou The Voice.

La bande-son de la soirée provenait de cette enceinte design posée discrètement sur le piano à queue du loft. Un son d’une grande qualité pour un si petit appareil. (un blogueur est caché dans la photo ci-dessous)

Une soirée Men ne serait pas totale sans un peu de sport. Et nos drôles de girls savent bien que la vie de blogueur est parfois très remplie, laissant peu de place pour la séance d’exercice hebdomadaire.
Elles ont donc fait appel à Julie Ferrez,  coach d’un de nos présidents de la République et chroniqueuse dans l’émission Télématin, pour nous présenter la ceinture d’électrostimulation Slendertone.

Men in the City Estorymen e-parisiennes Julie Ferrez Sheily parissecret Nathalie ze parisienne homme mâle soirée démo produit mode technologie hype photo by United States of ParisNos collègues masculins, comme nous, ne se sont pas fait prier pour faire l’essai de la version abdominale. Moins de volontaires pour le modèle biceps, difficile de grignoter et de prendre un verre avec cet appareillage qui contracte nos petits muscles !

Men in the City Estorymen e-parisiennes homme mâle slenderton Julie ferrez soirée démo produit mode technologie hypeMême si l’on peut être dubitatif avec les appareils de ce type, certains testeurs de la soirée on sentit quelques effets après 20 minutes d’utilisation. Et on serait tout prêt à l’adapter quelques jours pour voir ce qu’ont dans le ventre ces électrodes collantes.

Après tous ces efforts, rien ne vaut un peu de détente. Car l’homme du XXIe siècle adore se faire bichonner. On fonce donc directement vers le massage du visage effectué par les mains expertes de nos hôtesses Clarins.
Herbe de bison, gymnéma et baies de goji bio sont les secrets des nouveaux soins Gel revitalisant et Sérum défatiguant Yeux. De quoi redonner bon teint après des excès noctambules ou au quotidien.

Men in the City Estorymen e-parisiennes homme mâle Clarins Beauté soirée démo produit mode technologie hype photo by United States of ParisLes e-parisiennes ont su nous conquérir, nous les boys, avec cette soirée sobre et des produits chics, tendances et utiles. Un programme de réjouissances bien mené qui laisse aussi bien le temps aux présentations de produits qu’au dialogue de fond entre blogueurs.

A vous de les adopter, ou de le faire adopter à votre moitié masculine.

Reste une question qui n’a pas réellement trouvé de réponse concrète lors de la soirée. A un de nos confrères blogueurs, une question cash lui a été posée : « est-ce qu’être blogueur, ça aide à pécho ? »
La réponse : « oui et non » ne nous a toujours pas convaincu.

A suivre de près : l’Agence Willina – Les e-Parisiennes

Share

Sochi : Déjeuner français avec le porte drapeau français Jason Lamy-Chappuis et Annette pour Merci Maman ! Jeux Olympiques de Sotchi 2014

 Ce vendredi, le porte drapeau de l’équipe de France lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Sochi 2014 est à l’honneur au Parc Olympique.
A deux pas du Galaxy Studio, P&G célèbre Jason Lamy-Chappuis et sa mère, Annette, vrai soutien pour le jeune athlète et médaillé d’or aux JO de Vancouver.
Le pavillon est, en effet, dédié à l’accueil des parents et famille des athlètes.

Image de prévisualisation YouTube

Lors d’un déjeuner entre Français, j’ai eu droit à un tête-à-tête avec le couple de la journée pour partager cette expérience des jeux en Russie au cours desquels, Jason a participé aux épreuves de combiné nordique en individuel et en équipe.

L’entrée dans le Stade Olympique est bien sûr l’image la plus spectaculaire qui a marqué le skieur. Un Graal après une longue attente et après avoir serpenté dans les couloirs de ce gigantesque navire dédié au sport. L’ambiance sonore à l’arrivée était impressionnante pour le jeune athlète et l’ensemble de la délégation.
Pour l’anecdote, juste avant l’entrée des membres de l’équipe de France, un bénévole russe les a menacé de ne pas les laisser entrer dans le Stade s’ils ne chantaient pas une chanson. Ils ont donc entonné la Marseillaise avec une complicité incroyable. La fierté d’être Français était dans le coeur de notre sportif.

Côté spectateurs et spectatrice privilégiée sa maman, Annette, ne se remet toujours pas du bruit impossible quand les athlètes russes sont entrés en piste ce soir-là, avec la vibration des gradins en plus.
Ne connaissant pas l’alphabet cyrillique, elle a eu le stress de l’attente prolongée de voir son fils en piste, plus habituée comme nous à l’ordre alphabétique classique. Si bien que son attention n’a pas faibli de toute la soirée.

Concernant sa participation à ces jeux, Jason n’a pas de sentiment d’échec, pas de regrets non plus, juste une déception ne pas avoir décroché une médaille. Il retient de très belles images : en haut du tremplin, la chaine de montagnes russes, le podium du slalom géant avec Missillier et Pinturault, « exceptionnel ! »
A la question de savoir s’il perçoit quelque chose avant et pendant chaque saut, il répond : « les sifflets de maman, sur la barre d’élan, tout en haut du tremplin ! » Après avec le vent, plus aucun son n’est perceptible avec le casque.

Annette retient aussi la rencontre avec les autres familles d’athlètes Français et étrangers et la complicité qui s’est installée avec certaines d’entre elles. Comme avec les parents de Charlotte Kalla, fondeuse suédoise et la mère de la patineuse artistique italienne médaillée de bronze, Carolina Kostner. Ayant tous et toutes connus déception et grands bonheurs, il n’est pas nécessaire de beaucoup de mots pour connaître l’état d’esprit de chacun après chaque épreuve.

Enfin, Jason confirme que Sochi est un lieu fait pour les athlètes, le village olympique est très bien situé et les transports sont efficaces.
Annette, sa mère, se rappelle encore ce que ses collègues lui disaient avant son départ pour la Russie : « Tu vas vraiment aller là-bas ? »
Et finalement, les contrôles de sécurité déployés sur les différents sites et dans les transports ont rassuré spectateurs et familles de sportifs dès leur arrivée.

Jason est prêt à nous surprendre encore. Rendez-vous très prochainement avec le champion olympique.

Share

Rencontres avec l’équipe de Bobsleigh Jamaicaine et la patineuse de vitesse Katarzyna Bachelda Curus au Samsung Galaxy Studio Sochi 2014

Avec mon équipe de mobilers internationaux invités à suivre les Jeux Olympiques de Sochi (ou Sotchi pour la prononciation française), ce mardi nous assistons à la rencontre des membres de l’équipe de Bobsleigh jamaicaine.

Après le premier coup d’éclat en 1988 qui a inspiré le film Rasta Rocket, deux athlètes originaires de Jamaique ont décidé, il y a plusieurs mois, de renouer avec la grande Histoire du sport.
Marvin Dixon et Winston Watts se sont lancés dans le crowdfunding pour mener à bien leur projet. Grâce à la mobilisation des internautes, il n’a fallu qu’une poignée de jours pour la levée de fonds leur permettant de décrocher leur billet pour ces jeux 2014.

Cette nouvelle aventure soutenue par Samsung fait l’objet d’un nouveau film Keep on pushing avec les héros des JO de 1988 et un guest : Usian Bolt, le médaillé olympique des JO de Londres 2012.

Après les gros muscles de Martin et Winston, place à la grâce avec la patineuse de vitesse polonaise, Katarzyna Bachleda Curus.
Membre de la Galaxy Team, l’athlète médaillée aux JO de Vancouver a livré ses impressions sur Sochi à notre petit groupe.

Âgée de 34 ans et mère d’une petite fille de 3 ans  – qui la soutient pour ces JO et est présente en Russie à ses côtés – Katarzyna assure que ces jeux sont les meilleurs pour elle en termes de préparation et de performances pendant les sélections, malgré sa médaille à Vancouver.

Elle nous a assurés aussi qu’au Village Olympique aucun athlète qu’elle ait rencontré ne s’est plaint des conditions d’accueil ou de l’ambiance en Russie.

A ma question sur ce qui peut la surprendre à ces jeux, la Polonaise répond qu’elle n’en revient toujours pas de voir des palmiers tous les jours.
Avant de la quitter, l’athlète confirme qu’elle n’a rien à perdre et que c’est une vraie chance de participer à nouveau à des jeux.

Pour le moment, la belle Katarzyna n’a pas gagné de médaille. Nous lui souhaitons bonne chance pour la compétition par équipe de ce jeudi.

Share

PHOTOS Sochi 2014 Supporters & fans – les spectateurs des Jeux Olympiques de Sotchi

A Sochi en Russie, comme pour tout autre grand événement sportif, le spectacle n’est pas uniquement et exclusivement sur la piste mais il est surtout côté le public.

Les Russes en nombre rivalisent de bonnes idées pour encourager leurs athlètes.

Pas assez d’un drapeau pour être fier !

Mais les délégations étrangères ne sont pas en reste pour honorer leurs hôtes.

Supporters Coréens au patinage de vitesse

Je vous propose quelques clichés pris lors de différentes compétitions sportives de ces jeux d’hiver comme le snowboard parallèle, le patinage de vitesse ou encore le saut à ski.

Supporter russe à l’Extreme Park pour la compétition de snowboard
Chapeau Matriochka sur une supportrice russe

Supporter Kazak
Une adorable canadienne

 

Des hollandais très fashion !

 

Des suppoters russes en kilt

 

Toujours fier d’être américain !

 

Share

DIEUX DU STADE 2014 : Hugo Bonneval – Jules Plisson – Alexis Vastine – Rio Mavuba & Scott Lavalla / Lancement du Calendrier au MotorVillage

 Ce mercredi, soirée sportive et festive au Motor Village Champs Elysées à l’occasion de la sortie du nouveau calendrier des Dieux du Stade.
Les bogosses du Stade Français et quelques-uns de leurs invités boxeur, judoka et footballeur sont présents pour se faire tirer le portrait et torturer par les questions de journalistes malicieuses.

Pour cette nouvelle édition, c’est le photographe Fred Goudon qui s’y colle, une deuxième fois, après avoir réalisé l’édition 2006.
Ce nouveau cru revient aux positions que l’on pourrait qualifier de plus « classique » avec moins de poses lascives ou très suggestives.
Et dans un décor sportif: le tout nouveau et très design Stade Jean-Bouin.

Le Toulousain Hugo Bonneval a fait partie des joueurs les plus sollicités en interview et l’un des plus shootés par tout type d’appareils.
Refusant toute proposition l’invitant soit à jouer les gros bras, avec suspension du biceps, soit à soulever le maillot des Dieux du Stade 2014.

Parmi les rugbymen présents, quelques sportifs invités font partie de la fournée. Retenons en premier le très Alain Delon boxeur: Alexis Vastine.
Souffrant d’une blessure il n’a pas voulu non plus soulevé le maillot. Arguant également qu’il n’était pas rugbyman.
Quand on découvre sa photo dans le calendrier, on comprend que ces abdos ne sont pas des atouts principaux.

En second, le footballeur Rio Mavuba, qui n’a pas lésiné sur le sourire.

Enfin, le joueur américain Scott Lavalla – arborant un pansement surmonté d’un « Dutch » écrit au feutre – n’a pas manqué d’humour pour refuser les avances d’une journaliste.
Donnant donnant: « je soulève le haut, si tu le fais. »
Sourire gêné d’un côté et hilarité de l’autre.
Imperturbable, le joueur du Stade Français a poursuivi l’interview.
Classe !

A bien y regarder de plus près, et entre nous, il semblerait que les extraits du making-of émoustillent plus que les images sur papier glacé.
Affaire à suivre.

En attendant, le calendrier des Dieux du Stade est en vente depuis le 3 octobre sur www.stade.fr et en librairies et boutiques spécialisées.

Share