Virtual Room Paris : l’aventure Time Travel Chapter II, encore + bluffante !

Virtual Room, nos chouchous de l’escape game VR ont une nouvelle adresse à Paris, proche de Bastille.
Avant de tester la nouvelle production avec des zombies, Are We Dead?, on s’est mis en jambes et bras avec Time Travel – Chapter 2.
Toujours aussi addictif !

On avait laissé cette petite enseigne d’escape game virtuel dans un local en mode béta test. Virtual Room a depuis bien grandi.
Le nouveau spot boulevard Richard Lenoir est design et stylé.

virtual room

Time Travel – Chapter 2

Mais aujourd’hui, on plonge dans le passé et on saute dans le futur aussi,  avec notre team de 4 joueurs et joueuses pour sauver la Terre d’une menace extra-terrestre.
Avec nos combinaisons numériques, il nous faudra déjouer les pièges et les énigmes pour réussir notre mission.

Et waouh ! Les graphismes sont toujours aussi poussés et le game play tout autant addictif.  Le casque HTC Vive rend les décors hyper réels.
L’esprit de l’opus 1 est toujours là : des chapitres chronométrés. Du coup, si on ne réussit pas un niveau, on peut quand même avancer dans l’histoire.

virtual room

virtual room

Et il faut dire que les énigmes sont tout de même un peu plus ardues que pour le premier chapitre. A tel point que l’on a parfois à peine le temps d’apprécier les trouvailles graphiques des équipes de Virtual Room. Dans chacun des quatre niveaux, il y a deux ou trois énigmes ou défis à relever.
Quel que soit la réussite de la mission, on n’a qu’une envie, nous replonger dans le jeu pour profiter des décors ! Et c’est un vrai plus quali ! 🙂

Image de prévisualisation YouTube

On vous garantit une belle dose de fun et d’adrénaline. Et malheureusement, on ne peut rien dévoiler des décors !

Team USofparis
Photo souvenir de notre équipe

Virtual Room : la création pour le plaisir du jeu

Il n’est pas si loin le temps où les 6 amis bossaient leur premier scénario dans une cave de Turenne. C’était en 2017.
Maintenant, Virtual Room possède 30 enseignes dans le monde.
« On a accouché d’un monstre ! » se sont-ils dit un jour en sortant de chez leur avocat après avoir signer une autre franchise étrangère.
Mais une seule chose ne varie pas : leur envie de combler aussi bien les gamers novices que les plus aguerris.

Virtual Room

Les 22 développeurs (quand même !) bossent comme des fous pour créer une aventure par an. Et vous ne trouverez pas leurs jeux dans d’autres salles VR.
En plus, vous pourrez admirer, dans l’espace d’accueil,  leurs artworks de création de Are We Dead?. Un travail d’artistes !

On a qu’une hâte : plonger en 360° dans le nouvel univers, qui promet un game play plus handicapant, des défis mais aussi quelques moments de rires apparemment. Et à quatre, la partie sera forcément plus folle !

virtual room

Virtual Room

Time Travel – Chapter 1
Time Travel – Chapter 2
Are We Dead?

35, Boulevard Richard Lenoir
75011 Paris

Vill’Up
30 Avenue Corentin Cariou
75019 Paris

Retrouvez toutes les adresses en France et dans le monde sur le site

Share

Rock en Seine 2019 : Foals rugissant, The Murder Capital dément

Rock en Seine 2019 J3 / D3
Foals rugissant, Two Door Cinema Club stylé, un ange blond nommé Sam Fender, The Murder Capital génialement déchaîné ! Royal Blood qui en envoie un max et abstractions d’Aphex Twin en clôture.

Foals

Two Door Cinema Club la joue comme James Bond

Col roulé et veste. Total respect pour Alex Trimble le chanteur qui assure le style jusqu’au bout malgré les 32 degrés ! Y’a une esthétique qui rappelle James Bond quand Alex prend la pose devant l’écran large.
Les autres membres de Two Door Cinema Club ont choisi l’aération avec manches courtes comme pour le chouchou du jour, Kevin Baird à la basse.


Rouge passion pour le groupe, des images sur grand écran aux micros – ultra tendance !
Two Door Cinema Club c’est une série de tubes qui forcent à danser. Inévitablement, ça vibre dans le corps.
Le set est court pour retrouver un max de nos titres préférés. Mais l’essentiel réjouit forcément.

Sam Fender, le romantique de North Shields

Début du set en force, certainement pour attirer un max de monde sous le soleil de la scène cascade. Et puis Sam Fender s’adoucit, chante l’amour : « Take me back to your bed »
Et on commence à l’apprécier au-delà de sa gueule d’ange blond de 23 ans.
Les titres de son premier album varient les styles : de la tension sur certains, un peu plus de légèreté pour d’autre.
On se laisse charmer.

The Murder Capital génialement dément

Fascinant de voir The Murder Capital en live. Le bassiste Gabriel Paschal Blake fait son entrée avec sa clope comme s’il était le leader du groupe, saluant à sa manière le public.
Et le chanteur James McGovern qui te sort ses putains de regards qui cherchent soit la bagarre ou soit à séduire.


Sûr que sous ses airs de bad boy à la Marlon Brando se cache un cœur sensible. La preuve le titre Love, qui ne mérite aucune étude de texte. Et de dire combien il aime ses « best friends » avec qui il partage la scène. Touchant !
Comme une impression qu’il joue les blasés à la Liam Gallagher. Surtout quand il garde une main dans la poche quand l’autre fait du tambourin. Des festivalières se marrent. L’une lance à l’autre : « j’adore ! »
J’ai pas du tout compris aux textes. Mais ça déchaîne. Pogo de rigueur sur plusieurs titres.

Royal Blood : une messe de bon son

Ce sont un peu les cousins germains de Muse. La guitare semble assez souvent jumelle en sonorité de celles du groupe qui remplit les stades.
Le chanteur Mike Kerr n’est pas vilain du tout. Craquage pour son petit grain de beauté sur la joue gauche.
Ben Thatcher, le batteur ourson tatoué, fait le show, ne restant pas accroché à son instrument!.
Royal Blood ne sont que deux mais ils envoient un putain de bon son qui décrasse bien en fin de festival.

FoalsFoals

Foals rugissant

La chemisette ne va pas à tout le monde – c’est parfois même une énorme faute de goût. Étonnamment, elle sied plutôt bien à Yannis Philippakis, le chanteur de Foals.
Le public français peut être fier d’être le 2e public après l’Angleterre à faire un super accueil au groupe.
Quand on ne connaît pas trop Foals, le tube My Number n’est finalement que la parie easy émergée de l’iceberg plus fougueux, brut envoyé en live.
Les photographes étaient en embuscade ce dimanche et un peu sur les dents aussi pendant le concert. Le manager de Foals a choisi de les faire attendre les 3 derniers titres pour shooter. Plutôt inhabituel.
Et on comprend ses raisons : Yannis fait ressortir le fauve qui est en lui tout au long du set. Il est proche du rugissement.
« Fuck Brexit, Fuck Boris Johnson, Fuck Donald Trump… !» tout est dit de l’engagement du groupe anglais.
Saut en bord de fosse pour stimuler la fougue du public.

Aphex Twin : le mystère continue

L’electro d’Aphex Twin devient abstraite avec le temps. Elle se décompose comme les images diffusées sur les écrans. Les visages des festivaliers filmés en direct sont diffusés déformés.
L’artiste est dissimulé derrière sa platine surélevée. On est proche de la non performance.
Mais ça reste un objet scénique assez fascinant.

Rock en Seine c’est fini. See you next year si notre belle planète ne s’épuise pas avant.

Share

Rock en Seine 2019 : la diva Jorja Smith, le mega show Major Lazer

Jorja Smith une diva en baskets, tornade Major Lazer, Celeste révélation soul, Polo & Pan en djset rigolo. Tommy Genesis pas si pro, Jungle en état de grâce.
Louis Cole Big Band complément barré.
Les grands écarts sont nombreux pour le J2 de Rock en Seine 2019, ce samedi au Domaine de Saint-Cloud.

Jorja Smith

Jorja Smith

Jorja Smith : diva d’un soir

Robe en strass avec imprimés journaux – on peut même y lire un discret Jorja Smith. Regards complices à ses fans qui connaissent ses chansons par cœur.
La chanteuse dit combien elle est touchée par l’accueil de son album en France.
Son tube One transporte sur un nuage. On ne sait pas trop comment danser dessus, mais on tente quand même. Le déhanché de Jorja sera toujours meilleur que le nôtre.
Le set devient un peu plus jazzy, ça peut désarçonner un peu les festivaliers-néophytes. Et puis virage plus électro-dansant.
Les styles sont variés, pas sûr d’adhérer à toutes les ambiances.
Mais le charme opère indéniablement pour cette diva en baskets.

Jungle en état de grâce

Voix de tête à l’unisson pour les 4 membres de Jungle. Une electro joyeuse, dansante. Le génial clip Heavy California nous donnait envie de nous lancer dans une choré endiablée et ample. Mais la place manque à proximité de la scène ce samedi soir. Les afficionados sont nombreux à apprécier le live.

Major Lazer surexcité !

Certains seront tentés de qualifier le show de Major Lazer de bourrin, de  défouloir ou de  joyeux bordel. Les fans eux exultent, prennent leur pied à en prendre plein les yeux et les oreilles. Car ça fuse de partout : écran géant, jets de feu, serpentins, danseuses..
Avec un niveau sonore explosif, ça enchaine sans temps mort. Walshy Fire gesticule, s’envoie même faire un tour dans le public – il a failli se manger la barrière de sécurité devant lui en se jetant des épaules de son bodyguard. Ça deviendrait presque crevant de le voir bouger à ce point. Mais on s’amuse de cet ensemble spectaculaire.

Polo & Pan : joyeux DJset

Polo & Pan balade le public dans son bolide à travers un grand mix électro dévalant des paysages pyschés. Ça fleure bon les vacances prolongées !
Ça remixe la musique du film Le Grand Blond pour amuser le public qui apprécie.
Le duo ne tient pas en place très longtemps derrière ses platines et finit par se frotter au-devant de scène.
La classe d’un coureur de formule 1 pour Alexandre Grynszpan, décontraction totale en djellaba pour Paul Armand-Delille. Une chanteuse viendra égayer encore plus l’ensemble déjà bien joyeux.

Mathilda Homer, une Anglaise à suivre

Jolie brin de voix pour Mathilda Homer qui mixe joliment jazz et soul dans son tout jeune répertoire.
Drôle d’endroit pour un concert : un décor de garage ! Celui de Firestone.

Tommy Genesis pas si pro

Douche froide. Malgré son jeune âge – et donc une pleine aisance vocale – Tommy Genesis se fait aider d’une bande playback pour son live. Étonnement !
Sur le premier titre, on pense que son micro est mal réglé. Mais non.
Dommage, parce que l’on était grave accro de son tube 100 bad. Et que son minois est assez désarmant.

Louis Cole Bio Band totalement barré

Le jeune artiste prévient : « je loope en live !».
Et on découvre assez rapidement l’étendue de la folie de l’Américain. Tenue squelette pour tout le monde : musicos et choristes.
C’est tellement improbable que les festivaliers se marrent, même les photographes (dont certains se barrent quand même plus tôt que prévu).
C’est joyeusement déluré ! Les choré sont totales wtf. On ne comprend pas trop où Louis Cole nous emmène ; mais il a l’air de maîtriser.

Celeste : révélation soul

Un sax hyper photogénique, un bassiste en short, Celeste est plutôt bien accompagnée pour assurer sa tournée d’été. La jeune femme envoie sa soul douce comme du miel pour nos oreilles.
Une bande-son parfaite pour un après-m au soleil. Envie de se languir contre son-sa partenaire.
Father’s son emporte tout sur son passage par sa divine beauté. Petit sourire charmant entre les chansons. Celeste n’a pas encore tout à fait l’assurance d’une artiste qui maitrise son rapport au public. Il lui faudra encore quelques concerts pour s’épanouir totalement.

Off de festival :
Un photographe a bitché sur le rappeur 7 Jaws.
« Il n’était même pas synchro avec sa bande-son… Je vois même Michel Drucker le recevoir »

Rock en Seine 2019 c’est encore 1 journée de concerts ! En attendant, petite sieste. 😉

 

Share

Rock en Seine 2019 : The Cure immortel, Jeanne Added puissante

Rock en Seine 2019 J1 ! 
Dernier festival européen pour The Cure, création originale de Jeanne Added avec l’ensemble accentus, la classe de Balthazar, des révélations nommées Love Supreme et Silly Boy Blue.
Alice Merton in fire. Kompromat dément.

Rock en Seine 2019

The Cure immortel

Les premiers fans de The Cure armés de leur plus beaux t-shirt se sont collés aux barrières dès l’ouverture du festival. « On en a chié comme des Russes ! » pouvait-on entendre dans la fosse.
Plusieurs heures plus tard, la foule est ultra compacte. Un photographe à un autre : « Ils ont plutôt bien géré leur carrière ! »
C’est vrai que l’on n’en revient pas totalement.

Rock en Seine 2019

Pas d’entrée de star pour Robert Smith. Il arrive sur scène avec les autres membres du groupe. Il regarde la foule, il se donne à voir aussi par tous ceux et toutes celles qui l’attendaient.

Rock en Seine 2019

Les premiers titres de The Cure nous emportent direct. On plane avec Picture of you. Même si on ne les a pas écoutés depuis un bon moment, voir Robert Smith et ses acolytes sur scène nous replonge dans des décennies de souvenirs.
Notre premier clip, Lullaby, découvert enfant à la télé, un titre génial pour le film Judge Dredd avec Stalone, un live à Bercy en 2008 qui a duré plus de 2 heures.
Et irrévocablement, on se remémore les multiples raisons qui nous font encore aimer le groupe avec le temps, des titres puissants : I will always love you, Without you, Boys don’t cry

Rock en Seine 2019Rock en Seine 2019Jeanne Added, la fighteuse

Jeanne Added est une boxeuse sur le ring scénique. Elle a une énergie folle, elle ressent le public, le provoque, lui lance un sourire désarmant. Radiate prend aux tripes.
Moment en suspension avec Look at them a cappella avec l’ensemble Accentus.

Rock en Seine 2019

Björk nous ennuie ferme avec ses nouveaux titres, Jeanne Added vient de prendre définitivement sa place dans notre cœur. Avec la blonde diablesse, on est séduit par l’audace, la mise à nu, la palpitation incessante.

Dans son équipe, parité totale : 5 filles, 5 garçons. On adore !
Quand elle est sur scène, Jeanne est toute de noire vêtue. Contraste total quand elle l’a  quitté et redevient festivalière comme les autres. Jeanne est alors quasi méconnaissable tout en blanc.

Rock en Seine 2019

Rock en Seine 2019

Balthazar : méga classe

5 gars, il y a en a pour tous les goûts. Faut juste aimer les chevelus.
Passé le physique, les membres de Balthazar assurent scéniquement. Ça plane, ça émeut. Une bande-son qui donne du baume au cœur.

Rock en Seine 2019

Silly Boy Blue : une journaliste devenue chanteuse

On tend l’oreille et on se fait capter. Silly Boy Blue n’était pas cochée dans notre programme. La surprise était totale et très plaisante.
La jeune chanteuse arborait un t-shirt The Cure, clin d’œil au band tant attendu.

Rock en Seine 2019!

Alice Merton in fire

Elle a un peu côté Gwen Stefani la jolie canadienne qui parle quelques mots de français.
A ses côtés, un beau barbu, Alexander à la basse, un musclor à la guitare et un Frenchie à la batterie.

Rock en Seine 2019

Alice Merton ne pensait pas qu’il faisait aussi chaud à Paris, cherchant un peu d’ombre sur la scène en plein cagnard.
L’adorable chanteuse prône le pardon, même à un pote qui n’a pas donné signe de vie pendant 3 ans. Très fair-play de sa part.
Pas sûr de pouvoir en faire de même.

Rock en Seine 2019

Rock en Seine 2019

Love Supreme : 1ère révélation Rock en Seine 2019

Ce sont les beaux bogosses barbu et moustachu de Love Supreme qui ont eu les honneurs d’ouvrir Rock en Seine 2019.
Une voix de crooner, qui nous ferait penser à celle de Tindersticks.
Timidité touchante quand il s’agit d’échanger quelques mots avec le public qui a bravé la chaleur.
Une valeur sûre qui va prochainement déplacer les foules.

Rock en Seine 2019 c’est encore 2 jours de concerts ! Follow us sur nos réseaux.

Share

Expo Toutankhamon à la Villette : vertige & émotions fortes à Paris

Nous avons tous et toutes une relation particulière avec Toutankhamon. L’exposition événement à la Grande Halle de la Villette à Paris ravive nos souvenirs, notre attachement à cette destinée incroyable, à ce trésor que tout jeune Indiana Jones en herbe aurait aimé découvrir.

Les pièces venues d’Egypte sont spectaculaires. Le voyage à travers le monde des morts est absolument passionnant.

Et les horaires étendus jusqu’à minuit permettent d’admirer les quelques 150 objets qui ne reviendront plus jamais sur le sol français. Des objets placés dans son tombeau pour protéger le défunt. Ils avaient tous une fonction dans l’au-delà. C’est pour cette raison qu’ils sont incroyablement exécutés.

Expo Toutankhamon

Et dire que les successeurs de Toutankhamon voulaient effacer à tout jamais son nom de l’histoire de l’Egypte. Avec la découverte de sa tombe par Howard Carter, le jeune pharaon devient mondialement connu et ce pour l’éternité. Comme un ami, il a même droit à son diminutif en version anglaise : Tut !

Expo Toutankhamon, des objets d’une réelle beauté 

La statue de Ptah en bois doré.
La coiffe est en faïence bleu. La couleur de l’éternité. C’est sans doute pour cette raison que Ptah, dieu des sculpteurs, nous a autant attirés. Il tient une croix qui représente la vie.

Expo Toutankhamon

La collection exposée à Paris laisse voir tous les détails des oeuvres.
Les vitrines permettent une réelle connexion avec certaines pièces.
Comme cette statuette en bois doré de Toutankhamon harponneur.
Le mouvement est aussi bien dans le bras que dans les jambes. Oui, nous sommes restés scotchés à ce pied et cette sandale qui sont d’une précision incroyable.

Expo Toutankhamon

Expo Toutankhamon

Ce gardien en bois du gardien du Ka du roi – présentée pour la première fois hors d’Egypte – en impose. Sa coiffe Némès finit de rajouter au prestige de cet homme protecteur du souverain. Expo Toutankhamon

La figurine d’Horus sous les traits d’un faucon solaire est absolument éblouissante. Sa taille modeste n’empêche pas à tous les regards d’être hypnotisés par cette grâce.
L’éclairage discret et efficace révèle toute l’intensité des feuilles d’or qui composent cet objet présenté pour la première fois hors d’Egypte.

Expo Toutankhamon

La collection de parures et ornement autour du corps du roi est renversante.
Un exemple suffit pour en envoyer plein les yeux : ce pertoral incrusté d’or et de pierres avec scarabée en lapis-lazuli. Rien n’est trop beau pour célébrer l’aura du jeune pharaon.
Le scarabée représente l’intime connaissance de la nature. Il est lié au soleil car ses rayons le font sortir.

Ce bijou porte le nom royal de Toutankhamon. 
Toutankhamon

 

Ne ratez surtout pas ce voyage unique en terres égyptiennes.
Après, il faudra faire le voyage jusqu’au Grand musée égyptien qui réunit l’ensemble des objets du tombeau du souverain.

CONSEIL : Réservation indispensable

Expo TOUTANKHAMON
Le trésor du Pharaon

jusqu’au 22 septembre 2019

à la Grande Halle de la Villette
211 avenue Jean Jaurès
75019 PARIS

Horaires :
tous les jours de 8h à minuit

site officiel : expo-toutankhamon.fr

Image de prévisualisation YouTube
Share

Musée Soulages à Rodez : émerveillement artistique et architectural

Visiter le Musée Soulages à Rodez est plus que jamais indispensable. Pierre Soulages, illustre peintre du noir, artiste célébré à travers le monde, va fêter ses 100 ans le 24 décembre prochain.
2019 est donc une année de célébration avec une série d’expositions et d’événements.
Visite de cet écrin unique à la collection subjuguante.

Musée Soulages

Pierre Soulages, source inépuisable d’étonnements

Mon attachement à l’œuvre de Pierre Soulages date de mes années fac. Je demande conseil à un de mes profs sur le sujet du noir. Il me lance sans hésiter un nom : Soulages. Je file chercher des livres. C’est intrigant, je m’initie à cette lumière qui émerge de surfaces peintes en noir.
Ma curiosité est aiguisée et ne fera qu’augmenter au fil des années.
L’artiste, j’ai pu le rencontrer à la Cité de l’Architecture alors que son musée n’était encore qu’une maquette. Il m’avait parlé de Conques, de ses inspirations et de rugby – sport qu’il a pratiqué et qu’il affectionne toujours autant.
Ce prof de fac qui m’avait initié à l’art subtil de cet illustre peintre, je l’ai retrouvé près de 20 ans plus tard à la terrasse d’un restaurant à Rodez. Comme moi, il était en pèlerinage Soulages. Ça ne s’invente pas !

Musée SoulagesMusée Soulages

Musée Soulages, le plus beau des écrins

La visite du Musée Soulages était donc une évidence. Une figure imposée, même si j’ai mis du temps à prendre la route pour Rodez.
L’expérience est intense aussi bien en matière d’architecture que dans la qualité des œuvres présentées. Le parcours fait entrer dans la création pure, avec des confrontations sublimes entre lumière du jour et grands formats. Les aspérités des murs de métal viennent ainsi exciter l’œil, créer un dialogue subtil avec la peinture.

Musée Soulages

Musée Soulages
L’œuvre gravée a aussi une large place dans ce musée. Et réserve de très belles pièces : lithographies, eaux fortes, sérigraphies…
Des pièces qui étaient encore accessibles pour des passionnés pas forcément fortunés, il y a encore une dizaines d’années. A l’approche du centenaire, ces pièces réalisées avec grand soin et signées par l’artiste sont très recherchées.

Musée Soulages

L’abbatiale de Conques a droit à une salle entière et une pleine hauteur pour comprendre le processus de création de ses vitraux.
Pierre Soulages aura multiplié les techniques et essais pour trouver le verre parfait qui sublimera ce monument aveyronnais.
Le résultat est à apprécier aussi bien de jour, à tout moment – car le soleil adore jouer avec – que de nuit. Les nocturnes permettent une proximité avec les vitraux. Forcément magnétique !

Musée SoulagesMusée Soulages

Musée Soulages Rodez

Jardin du Foirail
Avenue Victor Hugo
12 000 Rodez

Exposition Yves Klein, des cris bleus…
jusqu’au 3 novembre 2019

et au Musée Fenaille
exposition Pierre Soulages, un musée imaginaire
jusqu’au 10 novembre 2019

Musée Soulages

Share

Photo du mois : Mythes et mythologies

Chaque mois, les blogueurs et blogueuses qui participent à la Photo du Mois publient une photo en fonction d’un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogs respectifs des participants le 15 de chaque mois à midi, heure de Paris.

Cette fois, c’est au tour de Pink Turtle de proposer le thème : Mythes et mythologies.

Difficile de ne pas évoquer l’événement qui attire les foules à la Villette. Toutankhamon s’offre une dernière tournée fastueuse et passe par Paris.
Cette exposition rappelle que le jeune pharaon aurait dû être oublié à jamais, ses successeurs ont tout fait pour l’effacer de l’histoire.
La découverte de sa tombe intacte par Howard Carter va être un tel impact qu’il deviendra le souverain égyptien le plus connu à travers le monde.

D’autres mythes et mythologies sont à explorer ici :
Blogoth67, Lavandine, La Tribu de Chacha, Eurydice, Mamysoren, Josette, Krn, Josiane, magda627, Who cares?, Morgane Byloos Photography, Travelparenthesis, Jakline, DelphineF, Mirovinben, Alexinparis, Laurent Nicolas, Giselle 43, Pink Turtle, écri’turbulente, Xoliv’, Céline in Paris, Sous mon arbre, Cara, Pilisi, J’habite à Waterford, Philisine Cave, Gilsoub, Julia, FerdyPainD’épice, Gine, Christophe, Marie-Paule, Amartia, Frédéric, Escribouillages, Brindille, Betty, Tambour Major, El Padawan, Renepaulhenry, Lilousoleil, Akaieric.

Share

La Gare Saint-Lazare innove avec ses portes de validation

Retour à la Gare Saint-Lazare pour, cette fois, découvrir un nouvel équipement. L’installation des portes de validation pour l’accès aux quais des trains Transilien avec le déploiement d’un signalétique spécifique (fil d’Ariane et Nudge). 

La révélation des coulisses du projet qui a tenu en haleine plusieurs équipes de la SNCF pendant 3 ans – en étroite collaboration avec Île-de-France Mobilités – est, à ma grande surprise, tout à fait passionnante.

Récit d’une réussite made in France qui n’a pas manqué d’étapes phares à respecter, de paroles d’experts, de tests, de contrôles sécurité, de concertations avec les différents acteurs et notamment les clients.
Un challenge qui n’a souffert d’aucun retard. La date de mise en service, le 15 juillet 2019, était en ligne de mire depuis le lancement de l’aventure et elle a été maintenue.

portes de validationPortes de validation

Portes de validation innovantes et made in France

Les 147 portes de validation de la Gare Saint-Lazare, rétractables et déclinées en 3 tailles, ont été conçues en France, à Valence et à Paris.
Elles sont munies de caméra 3D en hauteur pour compter en temps réel le nombre de passages et détecter la topologie des clients – et ainsi éviter la fermeture en cas de passage de poussette ou valise, tout en détectant la possible fraude.

Ces portes répondent à un enjeu de taille : gérer un débit suffisant pour assurer le flux en gare. Et l’attente a été longue car “les technologies n’étaient pas assez avancées pour le faire avant”, nous confie Delphine Bazin, Responsable équipement validation.
Cette problématique de mass transit (transit de masse) n’est pas spécifique à la ville de Paris. Les responsables des transports de Londres sont aussi dans cette réflexion continue et ont, d’ailleurs, échangé régulièrement avec les équipes de St Lazare. Des visites des deux côtés de la Manche ont même été organisées entre les équipes françaises et anglaises.

Pour lancer ce projet, il fallait faire appel à beaucoup d’experts différents, aux savoirs spécifiques et disponibles. Les champs sont aussi distincts que l’étude des flux avec modélisation du flux de St Lazare. Les spécificités de la gare (notamment intégrer l’accès aux trains à destination de la Normandie). Mais aussi l’architecture, l’expertise travaux, la sécurité ou encore la signalétique.

D’un projet technique, c’est devenu très vite un projet global de transformation de la gare qui a sollicité la participation de beaucoup de responsables.

portes de validationportes de validation

Expérience des agents, paroles de clients

Côté SNCF et Île-de-France Mobilités, Delphine Bazin revient sur le début de l’aventure. La difficulté était “que tout le monde se mette d’accord sur l’objectif. Nous sommes tous d’entités différentes avec toutes des visions différentes.” Ainsi, il était possible d’entendre : “On ne pourra jamais le faire, On l’a étudié depuis 15 ans, Ça va défigurer la gare ou encore Ça ne tiendra jamais en matière de flux…”
La responsable de projet avoue : “On est parti avec beaucoup d’inquiétudes et de questions.

La réussite du projet tient sur le travail collaboratif entre tous les acteurs de la gare : chef de projet, gestionnaires de plateforme, responsables de la gare.
Mais aussi grâce aux échanges nombreux côté clients. “Ils ont été sollicités dès la conception de l’équipement. On leur avait montré les maquettes et posé des questions.”
Que ce soit les associations de clients, les clients individuels ou les associations de personnes à mobilité réduite, tous ont été très actifs.
Bien sûr, il y a toujours des mécontents qui trouvent que leur trajet va être ralenti par la validation de leur titre de transport. Et c’est une minorité. Mais il y aussi des tweets d’usagers qui prouvent que la majorité est satisfaite. Les portes permettent de diriger le flux et d’éviter qu’un trop grand nombre de personnes s’agglutinent au même endroit.

Et surtout, elles sont contrôlables depuis le centre opérationnel d’escale, pour des raisons de sécurité ou si le flux est particulier. Il est ainsi possible de modifier le sens d’ouverture des portes, de les ouvrir en une seconde.

Portes de validation

Portes de validation

Fil d’Ariane et Nudge pour guider au mieux les clients

En parallèle des travaux d’installation en gare Saint-Lazare qui se sont déroulés de jour comme de nuit (de 1 heure à 5 heure du matin), les équipes ont été aussi très réactives en matière de signalétique pour que le client puisse s’orienter facilement.

Gabriel Virette, Responsable du déploiement des portes de validation à Saint-Lazare, nous confirme que l’enjeu est de “pré-orienter dès le niveau du métro, que les clients puissent identifier la zone de leur train et qu’ils puissent y accéder le plus vite possible.”

Laure Dubard, Dirigeante de l’unité Gare St Lazare, confirme l’ingéniosité et la réactivité des équipes de Gare et Connexions :  “l’histoire a commencé par l’idée de pré-positionner les clients, par zone, sur le quai transversal. Nous avons jugé important de voir apparaître dès le début de leur cheminement des petits carrés de couleur sur les écrans d’information. Ainsi naquit le fil d’Ariane, les lignes de couleurs déployées sur les escalators, les poteaux, qui se poursuivent jusqu’au plafond des passages pour terminer leur route sur le quai en pré-positionnant le client en toute sérénité.”

Portes de validation

“Un grand soir, un grand lendemain : les petits carrés et les stickers devaient absolument apparaître le même jour. Ils ont été tous été conjointement déployés dans la nuit du 8 au 9 juillet.”

Ce fil d’Ariane qui vise à réguler les flux est un mélange de Nudge, d’information, de signalétique et de sécurité du client. “Le but est que les clients soient sereins et garantir la qualité de leur temps passé en gare”, ajoute Laure Dubard.

Et ce qui est fou : “tout le monde ne comprend pas forcément le fonctionnement mais il suffit d’une proportion de clients qui appréhende le dispositif pour influencer le reste des usagers“, nous confirme Gabriel Virette. Il y a donc bien un effet de mimétisme. Les gens se suivent en gare, notamment au niveau des portes de validation, se dirigeant vers les portes centrales pour leur entrée.

“On est tellement préparé. On est rassuré par le fonctionnement. Nous savons que nous tenons notre débit.”

portes de validationPortes de validationportes de validation

LA SUITE

Pour Delphine Bazin, “l’équipement de la gare Saint-Lazare est un peu le début d’une nouvelle histoire pour le lancement du post-paiement.” Le principe étant, comme à Londres, de valider en entrée et en sortie et d’être débité à posteriori de son voyage.
St Lazare est le maillon d’un gros projet de transformation des gares Ile-de-France.” Les 391 gares de la région vont progressivement évoluer.

 

BONUS : les portes ont nécessité une longue phase de tests. Notamment en matière de réglages. Un grand nombre de cas a été testés : passage avec un parapluie, un chien, une poussette, une valise… Ceci pour qu’à chaque fois, la porte ne se referme pas trop vite.

Portes de validation

Share

Vins du Languedoc : un terroir surprenant à découvrir

Les vins du Languedoc Roussillon ont mauvaise réputation ? 
Et pourtant en une soirée passée avec des producteurs d’AOC, on a pu constater qu’il faut envoyer balader bien loin cette fausse image des vins du sud-ouest.
Entre rencontres et dégustations, un gros plein de chaleur humaine et notre sélection de trois cuvées : rosé, blanc et rouge !

Avant de faire connaissance avec nos hôtes d’un jour, et surtout Alexandre They, on se penche sur nos trois coups de cœur !

Languedoc

Les vins du Languedoc : notre sélection

Un blanc pour s’égailler le palais !

Si on a découvert le Saint-Chinian version blanc, notre pleine attention se porte sur le Picpoul de Pinet La Croix de Gratiot.

vins du Languedoc

Ce vin frais et léger, très minéral est parfait pour ouvrir l’appétit.
Bien évidemment,  il sera au top pour accompagner des fruits de mer. Normal, il est élevé le long de l’étang de Thau et de ses parcs à huitres.
Le 100 % cépage Picpoul, ce n’est pas mal du tout.

Bon à savoir, le Picpoul commence à détrôner le Muscadet de Loire-Atlantique chez nos amis Anglais.

Un rosé pour un apéro cosy

Les techniques de production et d’élevage des rosés ont bien changé depuis quelques années. Devant nous, on peut voir toute la gamme, du plus clair au plus foncé. Et nos amis vignerons innovent aussi côté packaging.

vins du Languedoc

Des parcelles entières de cépages sont dédiées à ce breuvage estival. C’est un vin qui a besoin de moins de soleil ou de parcelles plus en altitude.
Alors il y a des arômes à découvrir, sachant que plus il est foncé, plus le rosé a de saveur.

Notre palais s’est arrêté sur le Domaine de Fontenelles, Tenues de soirée 2018.

vins du Languedoc

Un vin rosé tout en douceur, rien n’accroche les papilles. Ce n’est pas le plus aromatique, mais il n’est pas trop atypique.
Une charmante découverte pour un été barbecue en douceur.

Côté rouge, un choix difficile !

On aurait aimé pouvoir faire une sélection plus large qu’un seul vin, tant la production languedocienne est surprenante du côté des rouges. Tant au niveau des goûts que des appellations : Le coupe soif, Rien ne m’effraie, Comme à Cayenne, Rendez-vous sur la Lune…

Il faut toujours qu’il y ait “une interaction entre l’humain et le vin“, nous confie Alexandre They, du Château du vieux Moulin.

vins du Languedoc

« On sent le bonhomme ! », c’est ce que l’on s’est dit quand le Vox Dei a recouvert nos papilles. On aime ses tanins bien présents et ses notes de fruits rouges.

C’est indéniablement celui que l’on choisirait pour passer un bon moment entre amis. En plus il est bio !

Alexandre They, pour l’amour du vin

Avec son épouse, le vigneron qui officie au Château Vieux Moulin a une devise “Le vin est à l’humanité, ce que Tinder est aux réseaux sociaux et chez USofParis, on adhère à 100 % !

Producteurs AOC
Les producteurs du Languedoc : à gauche Alexandre They

Et cette philosophie résume parfaitement l’homme. Amoureux de ses vignes et préférant les contacts humains, il n’a qu’une envie : transmettre sa passion du travail du vin, “Question de partage et de plaisir“. Et derrière chaque étiquette de cépage, ils écrivent un message poétique. On adore.

vins du Languedoc
Comme une dimanche 2018 – Chateau Dieu Moulin

Pour partager son amour de la chair et du vin,  Alexandre organise des soirées gastronomiques. Une grande tablée, des bons plats et du vin pour les amateurs. “On transcrit les valeurs que l’on porte, des moments de plaisir… apprécier, partager, c’est de la convivialité.

On a très très envie de partir dans le Languedoc sur les terres d’Alexandre.
Qui nous suit ?

carte des vins du Languedoc

Plus d’infos et de découvertes sur le site des AOC du Languedoc !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

Restaurant Sapnà à Lyon : série d’éclats en bouche

Les deux seuls reproches que l’on pourrait faire au restaurant lyonnais seraient son nom Sapnà – on a beau soigner la prononciation, c’est pas une folie phonétique – et la lumière des toilettes, rouge.

Après, j’ai beau chercher les qualités sont légion au 7 de rue de la Martinière à Lyon.
La carte bien sûr des entrées et des plats à partager, le bar à desserts, le service, les salles climatisées, la large terrasse en bois quand il fait beau.

Sapnà

Exceptionnellement, on commence par la carte des desserts. Ce n’est pas une option mais une figure imposée.
Le bar à desserts du restaurant Sapnà dirigé par Rémi Havetz est une extase. L’étonnement est de mise car les audaces sont permanentes.

Le chef pâtissier récompensé au festival Omnivore 2019 enthousiasme midi et soir. Certains amateurs ne viennent que pour lui, faisant l’impasse sur la carte salée.

Bar à desserts : brillante idée ! 

Quatre desserts proposés sur une carte cartonnée avec des intitulés très sommaires et des cases à remplir avec le nombre souhaité.
Ce samedi soir, ce sera Fraise, choco ruby et sureau, Panacotta vanille abricot et légumes verts et la Sexy ice cream.

Sapnà

Le dessert Fraise et ses différentes textures (onctuosité, craquant, légèreté) m’ont excité les papilles. Je suis allé demander le détail des ingrédients à Rémy, en pleine action derrière son comptoir.
Au menu, riz au lait, chocolat ruby (chocolat rose), poudre de fraise maison, fine couche de sablé breton, sorbet sureau et beaucoup de fraises bio de la région ! “J’en ai marre qu’on me serve un dessert à la fraise avec 3 fraises qui se battent en duel. Ça m’énerve ! 😉 ” se justifie le pâtissier.
Les fraises sont glacées à la liqueur, une pointe de framboise pour l’acidité. Des petits pois wasabi et mélange d’herbes de la région viennent finaliser cette composition trippante.

sapnaLa Panacotta, “dans la plus pure tradition italienne“, est conçue avec de la vanille de Tahiti “parce qu’elle est au-dessus de tout” pour le pâtissier. Et c’est l’éclate totale en bouche !
Compotée d’abricots pas trop sucrée, bien acidulée. Nougatine de pignon de pin et graine de tournesol. Pistaches de Turquie (région de Gaziantep), “les meilleures du monde“. Salade de légumes verts (poids gourmands, petits pois, abricots secs, fenouil en pickles et concombre cru. Vinaigrette faite à base d’huile de vanille et vinaigre de verveine. Sorbet aux herbes, tuile de riz, poudre d’herbes.

sapnaLa Sexy Ice Cream est un “dessert cochon” selon l’équipe. Il fait la part belle au sucre. Cookie, glace à la crème maison, coulis caramel. C’est une décharge de sensations fortes qui plait malgré une pointe de culpabilité.

Carte salée à partager absolument  

Passage au salé, orchestré par le chef Arnaud Laverdin, qui nous a permis une montée progressive de notre excitation gustative.

Œuf teriyaki, huître fine de claire (tapioca, kombucha de pomme, tofu), bao burger à la crevette et son chutney d’ananas. Un trio savoureux et une adhésion totale au concept qui vise à piocher dans le bol ou l’assiette des autres pour partager toutes ces saveurs métissées franco-japonaises.

Sapnà

Les plats arrivent et l’on est pris d’une curiosité excessive : envie de tout goûter en même temps. La lotte qui baigne dans une jolie mixture de radis roses, oignons pickles et pralins. L’onglet de bœuf onctueux dans son émulsion et bien amarré à ses carottes et pistaches croquantes et légèrement relevé par le piment isot. Et la volaille KFC marinée façon Thaï, simple mais qui joue l’excellence.

sapnasapna

En accompagnement, comme si ce n’était pas déjà assez de plaisirs : des frites de daïkon de saupoudrées de furikaké (mélange d’algues, sésame, sel et bonite), avec une sauce légèrement relevée. Tellement bonnes, à se damner.

Le restaurant Sapnà c’est aussi une cuisine ouverte sur la salle. Un chef qui n’hésite pas à en sortir pour servir un plat à une table ou conseiller un duo d’Américains de passage à Lyon. La décontraction est de mise et ça nous change des bouchons lyonnais. 😉

Sapnà

7, rue de la Martinière
69001 Lyon

Ouvert :
mardi, jeudi, vendredi, samedi : 12h à 14h et 19h30 à 23h
mercredi : 19h30

La même équipe est aussi aux commandes du restaurant La Bijouterie, à quelques mètres, au 16 rue Hippolyte Flandrin.

Share

Blog Paris – La capitale autrement WITH TIPS IN ENGLISH !

Translate »