Photo du mois #70 : Festivités

Chaque mois, les blogueurs et blogueuses qui participent à la Photo du Mois publient une photo en fonction d’un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogs respectifs des participants le 15 de chaque mois à midi, heure de Paris.

Cette fois, c’est au tour de Sous mon arbre de choisir le sujet : Festivités.

Je pensais finir l’année 2017 en beauté avec une superbe projection et un feu d’artifice de ouf sur les Champs-Elysées.
Mais c’était sans compter la foule extrêmement dense, les bandes de potes qui te bourrent et surtout une Anglaise saoule, agaçante et collante – oui, je sais c’est un cliché. 😉
Des conditions de prise de vue extrêmes relatives mais une vue imprenable sur la Tour Eiffel sur l’Arc de Triomphe.
Quand deux monuments parisiens sont réunis sur un seul, forcément c’est magique !

Arc de triomphe

 

Vas-tu croiser l’Arc de Triomphe sur d’autres blogs ?
La réponse est ici : Akaieric, Amartia, Angélique, Aude, Betty, BiGBuGS, Blogoth67, Bubble gones, Cara, Carolyne, Chat bleu, Chiffons and Co, Christophe, Cricriyom from Paris, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J’habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Kellya, Krn, La Fille de l’Air, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilousoleil, Lyonelk, magda627, Magouille, Mamysoren, Marie-Paule, Memories from anywhere, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nicky, Pat, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Ventsetvoyages, Who cares?, Wolverine, Xoliv’, écri’turbulente.

Share

Enooormes : la grossesse (en)chantée de 3 drôles de dames !

Les joies de la grossesse en chansons ?
Sur le papier, l’idée est complément folle.
Sur la scène du Théâtre Trévise, trois filles terribles au charisme d’enfer, pétillantes à souhait.
Le spectacle musical Enooormes parle forcément aux femmes mais ne manque pas d’attrait pour les hommes.
La preuve ! 

Enooormes

Enooormes pour 9 mois 

La fantaisie est posée dès le début : trois super copines – qui ne se ressemblent pas, ni en caractère, ni en personnalité – apprennent leur grossesse en même temps.

S’ensuit une délicieuse histoire autour du choix de garder ou non l’enfant, de ce que cela suppose de bouleversements dans la vie, de tracas physiques… 

Audacieux de chanter la péridurale, l’attente de l’enfant ou encore la fringale de fraises ! 

Ces trois interprètes (Anais Delva, Cécilia Cara et Manon Posta, le soir de la générale) sont excellentes, assumant les contradictions de leur personnage tout en se donnant corps et voix à leur performance scénique.  

Ma voisine, trentenaire : « forcément, on se reconnaît au moins dans l’une de ces trois femmes !«  

Enooormes est pour toutes les femmes, les mamans comblées et celles qui n’ont pas encore un petit à leur côté.
Mais aussi tous les hommes, pères ou non ; certains pourraient être tentés de se mettre au chant pour soulager leur partenaire, à la maternité. 
Au fond, tout est plus doux en chanson.

Enooormes

Enooormes

Mise en scène Emanuel Lenormand
Livret Alyssa Landry et Emanuel Lenormand
Musique Thierry Boulanger
Avec Cécilia Cara, Anaïs Delva et Marion Posta
Et en alternance, Claire Pérot, Magali Bonfils et Dalia Constantin


Du jeudi au samedi à 21h
matinée à 17h 

Théâtre Trévise
14 Rue de Trévise
75009
Tel. 01 45 23 35 45

Share

Last Flag Flying : un road movie pour l’honneur

Hollywood a toujours su mettre en scène des histoires sur nos guerres modernes, révélant les désastres humains et psychologiques qu’elles entrainent.
Last Flag Flying est un film poupée russe qui fait résonner deux conflits majeurs de ce pays, à 30 ans d’intervalle.
Des acteurs sensibles, un scénario subtil et sans misérabilisme, au service d’une œuvre bouleversante.

Last Flag Flying

Last Flag Flying : la rédemption

2003, la guerre d’Irak menée par un pays bousculé par le 11 septembre bat son plein. Larry « Doc » Shepherd (Steve Carell) vient de perde son fils, un marine tué à Bagdad. Il est à la cherche d’anciens camarades Marines qui ont fait la guerre du Vietnam à ses côté. Il veut qu’ils l’accompagnent à la sépulture de son fils au cimetière militaire d’Arlington.

Last Flag Flying

Mais, depuis la fin de leur engagement, Sal Naelon (Bryan Cranston) et Richard Mueller (Laurence Fishburne) ont totalement changé de vie. Et tous deux ont évacué  leur ancienne vie de combattant. Sal est devenu patron de bar désabusé et retord. Richard a renié son passé militaire en devenant pasteur, et s’est marié.
C’est sans compter un secret resté dans la jungle vietnamienne qui lie Sal et Richard au Doc. C’est ce secret qui va permettre à Larry d’entrainer ses vieux compères dans ce road-movie.

Image de prévisualisation YouTube

Semper Fidelis : toujours fidèle

Cette histoire est baignée de combats multiples. Celui d’un père meurtri, celui de compagnons d’armes qui vivent avec une vérité cachée.
Elle offre aussi à Richard Linklater l’occasion d’égratigner la politique militaire de son pays. Tout en douceur mais avec une amertume certaine. La guerre du Vietnam fait écho à celle d’Irak.
Même but, même manipulation, même mensonge.Last Flag Flying

Malgré tout, on se surprend à être compatissant avec la froide rigueur militaire du Colonel Wilits (Yul Vazquez).
On a de l’empathie pour le soldat Washington (J. Quinton Johnson), le militaire ami du fils défunt, coincé entre l’ordre martial et la révolte des trois anciens GI’s.

Steve Carell est magnifiquement juste dans son rôle de père endeuillé. A fleur de peau, il est toujours sur le fil des émotions.
Bryan Cranston et Laurence Fishburne se révèlent être de parfaits anges gardiens ; ni totalement purs, ni totalement malveillants.
Jusqu’à la scène finale, le rôle de chacun est d’amener le « Doc » à faire les bons choix pour la dépouille de son fils.

Last Flag Flying

Sans trop de musique, ni trop de mélo, le scénario nous conduit petit à petit à un dénouement plein d’émotions.
Des émotions brutes mais douces qui permettent aux non-dits de s’estomper tout au long du film et aux personnages de chasser les fantômes du passé, pour ensemble se reconstruire.
Respectant la devise des Marines américains: Semper fidelis.

Il restera aussi de ce film le regard de Steve Carell qui reflète à merveille l’humanité de cette histoire et de ses protagonistes.
Touchant.

Last Flag Flying

Last Flag Flying
(La dernière tournée)

Sorti le 17 janvier 2018

Réalisation : Richard Linklater
Avec : Steve Carell, Bryan Cranston, Laurence Fishburne, Yul Vazquez, J. Quinton johnson, Deanna Reed-Foster et Cicely Tyson.

Share

Paul Taylor #Franglais : fucking great show! @ La Nouvelle Eve

#Franglais est un chef d’œuvre du stand up ! Avec Paul Taylor, on a l’impression d’être bilingue quand il nous parle anglais, on n’a plus honte de notre accent pourri même si le sien est imperceptible – ce qui, sincèrement, pourrait nous le faire détester à jamais.
On se fout aussi bien de notre gueule que de tous ces étrangers qui ne comprennent pas les subtilités de notre culture d’Assédic, de bises et autres « chier ». 

Paul Taylor

Paul Taylor is the one! 

Alors oui, bien sûr, nous Français nous avons des travers, de drôles de mœurs et une faculté à décontenancer les irréductibles Anglo-saxons et tous les autres qui cherchent à apprendre notre belle langue. 

Paul Taylor qui affiche 8 années passées en France et une femme de notre cru n’a pas à chercher bien loin pour trouver matière à rire.
Mais son talent est dans son sens aigu de l’observation, dans sa capacité de révélation et sa relative exagération de certains de nos traits.
Et surtout, il ne nous fait pas le coup des Français râleurs, comme beaucoup d’autres ! #ThankGod

Le garçon est inventif quand il s’agit de recréer les situations aberrantes que nous pouvons vivre ou infliger aux autres. Le sketch de la bise en intro du spectacle est hilarant !

Ses coups de gueule ponctuent la soirée avec des Fuck bien placés, comme des gimmicks. Putain, on adore !! 

Il s’hydrate avec une pinte de bière ; franchement ça claque tellement plus que la bouteille d’eau minérale de Florence Foresti. 

Le débit de parole est effréné, Paul Taylor peut faire l’effet d’un stroboscope sonore.

Image de prévisualisation YouTube

Dans la salle ce vendredi, une large part de Frenchies (mot que le stand’upeur ne prononcera jamais de la soirée, pourtant c’est tentant !) mais il y a aussi des Anglais, Américains, Chinoise, Colombienne et Italiennes, Danois.
Une seule victime est à déplorer : la Biélorusse du premier rang ne se remettra sans doute jamais de sa première expérience de bise made in France – faut dire qu’elle n’a pas eu trop le choix.

Paul Taylor

Paul Taylor
#Franglais


Jusqu’au 31 mars 2018 

Les jeudis vendredis, samedi à 20h 

À La Nouvelle Eve 
25, rue Pierre Fontaine
75009 Paris

Et en tournée en mars, avril et mai à : Nantes, Bordeaux, Lyon, Lucé, Rouen

Site officiel  : www.paultaylorcomedy.com 

Bonus 1 : j’ai été refroidi par une Anglaise saoule, hystérique, agressive, casse-b… sur les Champs-Elysées pas plus tard que le soir du 31. Elle m’a clairement pourri mon feu d’artifice de la nouvelle année. Passer la soirée avec Paul Taylor m’incite grandement à la pardonner.
Il est tellement attachant qu’il nous ferait même aimer la Princesse Camilla ! 

Bonus 2 : profond respect à cette spectatrice du 1er rang qui a traduit en direct et en langue des signes le spectacle à sa voisine. Vu le débit de parole de Paul Taylor et l’absence de pause, la performance est à saluer. 

Share

Claudia Tagbo – Lucky girl à l’Olympia du 18 au 21 janvier !

Claudia Tagbo débute un marathon de dates en ce mois de janvier avec passage par l’une des plus belles salles de France : L’Olympia, après avoir tenu l’affiche à la Gaité Montparnasse l’année dernière. 
Du 18 au 21 janvier, elle affichera son nom en néons rouge passion, rouge diabolique pour séduire son public.

Lucky you!

Claudia Tagbo c’est un rire inimitable, rendu célèbre par Vendredi tout est permis sur TF1 – et un cri d’effroi quand il s’agit de l’enfermer dans une salle plongée dans le noir.
Mais c’est aussi une silhouette incroyable taillée pour la scène. L’artiste ne reste pas plantée derrière un micro, elle !

Lucky est le 2e spectacle de l’humoriste à succès, un show qui mélange habillement sketch, stand up, danse et chant. Claudia est capable de déployer tous ses talents et une incroyable inventivité pour arriver à ses fins : balayer les préjuger et faire hurler de rire du premier au dernier rang.

Elle sera en tournée jusqu’en juin 2018, donc c’est le moment de réserver pour débuter une année glamour à mort !

Claudia Tagbo

Claudia Tagbo
Lucky

Les 18, 19 et 20 janvier à 20h
matinées les 20 et 21 à 16h30

 

à L’Olympia
28 Boulevard des Capucines
75009 Paris

Share

#Concours : des places pour Last Flag Flying (La dernière tournée)

On vous propose de découvrir Last Flag Flying (La dernière tournée) et le trio Steve Carell, Bryan Cranston et Laurence Fishburne au cinéma.
Alors si l’affiche vous a tapé dans l’œil ou que vous aimez l’un de ces acteurs, ne manquez pas notre concours.

En 2003, Larry « Doc » Sheperd, un ancien médecin de la Navy, retrouve Sal Nealon, un gérant de bar et le révérend Richard Mueller. Tous les trois ont combattu ensemble au Vietnam mais ils ne s’étaient pas revus depuis trente ans. Larry est venu leur demander de l’accompagner aux funérailles de son fils, mort au combat en Irak et dont le corps vient d’être rapatrié aux États-Unis.
Sur la route, l’émotion se mêle aux fous-rires car les trois hommes voient leurs souvenirs remonter et ils retrouvent leur camaraderie…

L’occasion de découvrir un trio d’acteurs 100% inédit et de retrouver notre chouchou : l’excellent Bryan Cranston qui s’est illustré avec brio dans la série culte Breaking Bad.

Image de prévisualisation YouTube

Last Flag Flying (La dernière tournée)

Réalisé par Richard Linklater
Avec Steve Carell, Bryan Cranston et Laurence Fishburne

Sortie en salle  le 17 janvier 2018

Plus d’infos sur la page FB officielle du film :
www.facebook.com/LastFlagFlying.LaDerniereTournee

N’hésitez pas à réagir sur Twitter ou Facebook avec #LastFlagFlying

 Last Flag Flying

CONCOURS

Des places à gagner pour Last Flag Flying (La dernière tournée) juste en dessous !

Le principe est simple : il suffit juste de remplir le formulaire avant le 21 janvier 2018.

Après tirage au sort, les gagnants recevront directement leur lot (1 place) par courrier.

Bonnes chances à tous et toutes !

Attention : Concours réservé à la France métropolitaine

Concours Ciné Last Flag Flying
Sending


Plus de jeux concours

Concours Gratuits

Share

Orphée et Eurydice à bicyclette : romance musicale virevoltante !

L’amour est le sujet inépuisable de la douce folie créatrice de Pierre Lericq. Cette fois, il a décidé de sauver l’humanité à travers l’épopée cycliste d’Orphée et Eurydice, un couple héroïque né à Ouessant.
Jeu de mots, chants passionnés, sauts de cabri et euphorie pour cette création à l’affiche du Lucernaire. 

Orphée et Eurydice

Orphée et Eurydice à bicyclette : #foliedouce 

Pierre Lericq, auteur prolixe à la tête d’une institution scénique : Les Épis Noirs, change exceptionnellement de partenaire de jeu après la reprise d’un succès Flon-Flon et Romance sauvage.
Il a préféré cette fois Marie Réache à Manon Anderson. Mais cette dernière n’est pas loin, en signant la mise en scène. 

Sur scène se joue une comédie tragique, une tragédie drôle, un va-et-vient incessant de chants, incarnations et apartés. 

Car Pierre et Marie interprètent à la fois les comédiens Bernard et Jeanine, les héros Orphée et Eurydice, et leurs parents.
Avec peu d’accessoires, un cadre lumineux, une mèche de cheveux rabattue ou un accent italien volontairement approximatif, les personnages virevoltent, vibrent, aiment, complotent, s’égarent…

C’est intense comme toujours avec Pierre Lericq, c’est faussement naïf quand il est question de chanter l’amour.
C’est beau tout simplement car universel, essentiel.

Orphée et Eurydice à bicyclette nous emporte par les brins de poésie, la jeunesse des cœurs, l’humour décalé, le charme de ses excellents comédiens-chanteurs. 

Orphée et Eurydice à bicyclette

Orphée et Eurydice à bicyclette

De Pierre Lericq
Mise en scène : Manon Anderson
Avec Marie Réache et Pierre Lericq

Jusqu’au 10 février 

Du mardi au samedi à 21h 

Au Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris
Tel. 01 45 44 57 34 

Share

L’addiction c’est pour moi de Doully : show pétillant à découvrir absolument

Qui peut se targuer de n’avoir aucun vice ? Nous avons tous des petits travers qui font partie intégrante de qui nous sommes. Doully Millet l’assume ! Elle nous propose, au Théâtre du Marais, un récit de sa vie avec beaucoup de dérision sur toutes ses mésaventures marquées par les addictions.

Doully

Les trois « marraines fées » de Doully se penchent sur son berceau à sa naissance. La première lui offre le goût du théâtre et de la tragédie. La seconde lui donne la force d’y arriver et la troisième se prend les pieds dans sa cape en disant «Eh merde, j’ai encore trop picolé !» Nous retrouvons dans le spectacle la subtile combinaison de tous ces dons.

Après avoir savouré les plaisirs que la vie pouvait lui offrir, Doully a décidé de s’en éloigner avec le temps et pour diverses raisons. Si son esprit s’en trouve libéré, son physique singulier peut porter à confusion. Ceci la mène à des situations abracadabrantes.

Entre son insomnie, ses petits boulots, ses amis, ses rencontres avec des inconnus, les préjugés, nous nous retrouvons tous dans ces tranches de vie. Pendant plus d’une heure, Doully nous embarque avec elle dans une folie libératrice au troisième degré où elle est parfois grossière mais jamais vulgaire. Elle a un talent fou pour narrer les choses. Vous allez vraiment devenir addict !

Doully

Au-delà du rire qu’elle manie à la perfection (quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que j’avais des abdos !), nous nous attachons à ce personnage atypique dont la sensibilité nous touche pleinement…

Une belle rencontre qui donne le sourire bien au-delà du spectacle. Je vois encore le regard suspicieux de badauds bien-pensants dans la rue quant à mon sourire béat. La seule réponse qui me vient alors est : «Que c’est bon de laisser libre cours à ses addictions ! » 😉

by Jean-Philippe

Doully

L’addiction, c’est pour moi !

de et avec : Doully
Metteur en scène : Nicolas Vallée

tous les mercredis à 21h15

Au Théâtre du Marais
37 Rue Volta
75003 Paris
Tel. 01 71 73 97 83

FB officiel de Doully : DoullyOfficiel

Share

Laurent Sciamma : débuts prometteurs avec Une heure debout

L’Echapée Volée et Les Inrocks ont repéré Laurent Sciamma dans son petit écrin du 11e à banquettes vertes moyennement confortables : la Comédie des 3 Bornes.
Ici, les trentenaires sont légion, s’amusant des incohérences, aberrations ou autres contrariétés de la vie quotidienne relevées par ce jeune stand’upeur. 

Laurent Sciamma n’a pas le physique d’un musclor type Jean-Claude Muaka, n’a pas des yeux bleus renversants de Gad Elmaleh, ni même la blondeur indécente de Geremy Credeville. Et pourtant, il n’est pas impossible de s’attacher à lui car il a un don : l’empathie ! 

Et puis, au fond, c’est assez stimulant d’assister à l’éclosion d’un jeune talent, sur scène. Il prévient : « le spectacle est en rodage, il est différent chaque soir, je tente de nouvelles blagues.« 

La durée est donc variable. L’humoriste vérifiera l’heure au cours de la soirée pour s’assurer qu’il ne déborde pas trop. Ce mercredi, l’heure annoncée sur l’affiche sera largement dépassée de plus de 20 minutes.
Bien sûr, on a un peu chaud, une crampe à la fesse droite commence à nous violenter mais on lui pardonne. 

Laurent Sciamma affiche donc ses 32 ans avec modestie. Il rit en baissant la tête – un brin de timidité ? – ; garde encore sa liste de sketchs sur une feuille, comme un chanteur et ses chansons. On ne sait jamais, il pourrait perdre en pleine digression.

Il nous fait rire de choses simples comme des nouveaux Transiliens, de poules, de journal intime, de célibat et de son martyr consentant orchestré par ses deux sœurs aînées.
Il s’enlise parfois dans quelques longueurs mais les spectateurs rient en majorité.
Ce soir-là, une fille se fend la poire au point de baisser la tête de manière spectaculaire, voire dangereuse au niveau de ses genoux.

Laurent Sciamma

Laurent Sciamma Une heure debout 

Tous les dimanches à 19h00

à la Comédie des 3 Bornes
32 rue des trois bornes
75011 PARIS
Tél. 01 43 57 68 29

Share

Voyager en mode Planète Geek avec Lonely Planet : le pied !

Quand on part à l’autre bout du monde, on a tous des envies, des lieux incontournables que l’on veut visiter. Et s’ils sont uniques ou décalés c’est encore plus trippants !
Planète Geek de Lonely Planet nous propose de trouver les spots qui font référence à un film, une série, un jeu vidéo ou encore plus forts : à des animaux fantastiques…
Bref de faire de la magie une image réelle et un souvenir incroyable.

Planète Geek : un guide décoiffant !

Ce guide n’est pas un guide de voyage traditionnel que avez en main. C’est plus un complément pour vous détourner des chemins habituels du voyageur-barroudeur.

Planète Geek
Les décors sont regroupés en 73 grandes thématiques : Alien et Predator, Vaudou et sorcellerie, Le Maine de Stephen King, Les rendez-vous de l’e-sport, Sciences bizarroïdes…et bien sûr les grands classiques Starwars, Game of Thrones, Harry Potter
Un recueil pour tous les geeks, pour tous les fans !
A travers chaque thème, vous pouvez quasiment toujours faire le tour du monde.

La Planète Geek x USofParis

Bien sûr, il n’y a pas que des lieux qui ont servi de décor à des tournages référencés. Vous y dénicherez des salons de fans, des bars, des musées, des monuments.

La team a fait une courte sélection d’endroits insolites, bizarres,  connus ou non des fans afin de montrer la diversité de ce guide.

Pas très loin, en France !

La Reine Alien dans le Vieux Lyon

Le Musée Miniature et Cinéma créé par Dan Ohlmann dans un immeuble du XIVe siècle déborde de costumes, maquettes et autres trouvailles issues de plateaux de tournages.
LA pièce maîtresse la Reine alien, du film de James Cameron. Dan l’a dénichée abandonnée dans un hangar, puis l’a restaurée. Elle est donc à admirer dans une mise en scène apparemment surprenante.
Beaucoup d’autres pépites pourraient aussi faire votre bonheur.

Planète Geek
Photo © musée miniature et cinéma

La petite fête du Loup-Garou

Voici la seule commémoration pour ces personnages fantastiques connu dans le monde.
Depuis 1997 à Amange, petit village du Jura, chaque année on célèbre la capture et la mise au bûcher de Gilles Garnier, en 1574. Il est l’un des rares criminels condamné comme loup-garou par la justice.
Et pour les fans d’excursion, tentez le Sentier du loup-garou.

Tout près de la Capitale et du Capitole

Rendez-vous à l’Espace d’Abraxas à Noisy-le-Grand au nord de Paris.
Devenez Katniss Everdeen ou Peeta le temps d’une visite de cet ensemble immobilier de 600 logements.

Planète Geek
Photo de l’artiste AHTLAQDMM


L’architecture néo-classique de l’Espagnol Ricardo Bofill a séduit l’équipe de production qui y a tourné une des séquences majeures de Hunger Games, la Révolte épisode 2.
A noter que ces bâtiments sont déjà apparus dans Brazil de Terry Gilliam, en 1985.

Un peu plus loin, un saut en train ou en avion…

Le quartier général des Ghostbusters

En plein cœur de Tribeca, à New York, cet immeuble est l’emblématique extérieur du film S.O.S. Fantômes, version 80’s.

Planète Geek
Cette caserne, construite en 1903, abrite toujours la Hook & Ladder Company 8.
Et lorsque qu’on lui tombe dessus au détour d’une rue, on a forcément les yeux qui pétillent !

Le Musée dédié à Schwarzenegger

Bienvenue en Autriche dans la petite ville de Thal Bei Graz (oui, ça ne fait pas très autrichien…) Mais c’est bien ici, dans la ville natale d’Arnold, que sa maison d’enfance a été transformée en musée.

Planète Geek
Photo © Planet Geek

Tenu par un ancien camarade de classe, vous pourrez parcourir la vie d’Arny : de Mister Olympia à l’acteur jusqu’au gouverneur de Californie.
T-800 en taille réelle, en chair et en exosquelette, l’épée de Conan le Barbare, mais aussi son lit d’enfant.
Insolite et culte !

Le restaurant classé secret

Downtown Chicago, sans le mot de passe, impossible de diner au Safehouse, sans subir un interrogatoire digne d’un espion.
Ce restaurant caché vous fera entrer l’instant d’une soirée dans la peau d’un espion lors d’un rendez-vous secret.
La légende veut qu’un agent du FBI airt perdu un suspect dans l’établissement d’origine à Milwaukee…

Le Manoir de la Famille Wayne

Batman by tim Burton, Downtown Abbey, The Queen ou 28 semaines plus tard ont aimé le style gothique du manoir Knebworth House en Angleterre. Ce lieu majestueux ouvert au public vous permet de visiter l’intérieur ou les jardins qui ont accueillis Oasis, Metallica ou les Pink Floyd.
Un moment magique de temps suspendu comme seule l’âme british le permet.

Planète Geek

Difficile de faire un choix parmi les 500 lieux proposés.
Alors il vous reste à découvrir la librairie Lello de Porto qui inspira J. K. Rowling pour Harry Potter, les paysages de Nouvelle-Zélande qui ont accueillis les tournages des films du Seigneur des Anneaux.
Et pour un trip technologique, cet hôtel japonais géré par des robots…

So geek notre planète !

Planète Geek

Éditions Lonely Planet

Auteurs : William Audureau, Damien Leloup, Joffrey Ricome, Morgane Tual

Share

Blog Paris – La capitale autrement WITH TIPS IN ENGLISH !

Translate »