Photo du mois #77 : Trophée

Alors Chaque mois, les blogueurs et blogueuses qui participent à la Photo du Mois publient une photo en fonction d’un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogs respectifs des participants le 15 de chaque mois à midi, heure de Paris.

Cette fois, c’est au tour de LaTribu de Chacha de choisir le sujet : Trophée.

Eté 2017 à Berlin.
On m’a parlé de Teufelsberg et de ses radars abandonnés aux graffeurs depuis de nombreuses années.

Eté 2018 retour à Berlin.
Alors en route pour les 3,5 km de marche et de montée pour accéder à cette station américaine abandonnée. Une balade en forêt avec crapaud sauvage, verdure chatoyante et moustiques en pagailles. 🙂
Cela faisait donc un an que je voulais découvrir ce site. Et une fois devant les grilles, les jours d’ouverture ont été modifiés sans préavis… #Frustration !

Du coup, j’ai suivi le chemin autour du site derrière les barrières. Et au détour d’un virage, là, derrière les cimes des arbres : mon trophée. La plus haute tour du complexe de Teufelsberg trône en majesté, comme une consolation.

Teufelsberg

Pour découvrir d’autres surprenants trophées, faites-un tour sur les autres blogs participants :
Josette, Tambour Major, Chiffons and Co, Morgane Byloos Photography, Lau* des montagnes, Giselle 43, Christophe, Pat, Escribouillages, Pilisi, Nanie, Sandrin, Danièle.B, Lavandine, Xoliv’, Renepaulhenry, Blogoth67, Laurent Nicolas, Philisine Cave, écri’turbulente, Betty, J’habite à Waterford, magda627, Julia, Alexinparis, Mamysoren, Krn, Sous mon arbre, La Tribu de Chacha, Gilsoub, Mirovinben, Weeteweete, Nanouk, Gine, Nicky, Pink Turtle, FerdyPainD’épice, Lilousoleil, Josiane, El Padawan, Frédéric, Céline in Paris, Akaieric, Dr. CaSo, Travelparenthesis, Jakline, Cricriyom from Paris

Share

La Villa Cavrois : succomber au chef-d’oeuvre de Robert Mallet-Stevens

La Villa Cavrois est un joyaux architectural jouant à merveille avec les rayons du soleil. A quelques kilomètres seulement de Lille et à portée de tram, ce monument qui a bénéficié d’une belle rénovation offre – en plus de ses volumes spectaculaires – une exposition inédite de photographies revenant sur les créations de son concepteur : Robert Mallet-Stevens.
Jusqu’au 2 septembre, il est possible de découvrir les autres créations de l’architecte dont beaucoup ont disparu. 

Villa Cavrois Villa Cavrois

La Villa Cavrois : divine obsession !

Depuis que j’ai eu connaissance de son existence via une photographie, La Villa Cavrois m’obsède. Son architecture, sa couleur, le jardin qui l’accompagne, sa piscine, absolument tout m’attirait.
Il fallait me voir la découvrant un beau jour de juin, en plein soleil. Je n’ai pas arrêté de la regarder, de la voir jouer avec le soleil, à scruter les silhouettes passant devant sa large baie vitrée. Je l’ai shootée comme un fou tout en l’explorant. Il était alors impossible de m’arrêter dans ma visite.
Et la réalité dépasse l’imagination. Cette villa est folle, génialement inspirante, rayonnante. Je n’ai aucun mal à me voir y vivre, même si les meubles sont d’un autre temps, que le confort n’est pas tout à fait le même et que je n’ai pas la nécessité d’avoir une aussi imposante salle de bain.

Villa Cavrois

Villa Cavrois

Robert Mallet-Stevens, géniale inspiration 

A travers l’exposition photographique présentée jusqu’au 2 septembre, nous apprenons que l’architecte Robert Mallet-Stevens a fait deux essais avant de réaliser la Villa Cavrois.
Le premier est la villa de Paul Poiret à Mézy-sur-Seine. Pour l’anecdote, le grand couturier ayant fait faillite, il devra vivre dans la maison du gardien pendant quelques temps avant de gagner le confort de sa demeure.
Le deuxième essai sera la Villa Noailles à Hyères. L’architecte aurait eu quelques difficultés avec ses commanditaires. Il avait conçu un belvédère pour celle-ci, photo d’époque à l’appui. Mais le Vicomte le fera raser car jugé « trop obsentatoire« .

L’exposition conçue grâce à la collection de Jean-Louis Cohen et la complicité de Richard Klein met en lumière une heureuse collaboration. Celle de Mallet-Stevens et André Salomon, ingénieur éclairage, spécialiste en France de l’éclairage indirect, à l’époque. Dans la Villa Cavrois, par exemple, il est impossible de voir les sources de lumière. L’avantage est d’avoir un éclariage linéaire et de proposer des effets visuels spectaculaires.
Pour voir le résultat, rien de mieux que de visiter la villa lors de nocturnes exceptionnelles.

Une composante méconnue du travail de l’architecte est révélée aussi à travers ce large fond : la réalisation de magasins.
Mallet-Stevens avait un sens théâtral pour capter l’attention sur la marchandise et privilégier l’ambiance.
Les photographies sont de précieux témoins de concepts disparus : des pavillons d’expositions – comme le relais d’essence sur une grande route pour le Salon d’automne à Paris en 1927 – ou encore des magasins pour les enseignes Peugeot et Alpha Roméo.

Villa Cavrois

Villa Cavrois
60, avenue John-Fitzgerald Kennedy
59170 CROIX
Tél. 03 28 32 36 10

Horaires :
Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h
Fermé : les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Exposition photographique
Robert Mallet-Stevens et ses photographes.
Collection Jean-Louis Cohen
jusqu’au 2 septembre 2018

Ouvrage : Robert Mallet-Stevens et ses photographes
Collection Regards
Parution : 7 juin 2018 – Prix : 12 euros

Villa Cavrois

Share

What The French ?! faut-il céder à cette glace bio débridée ?

What The French ?! est la glace anti-canicule par excellence. 
Bio, made in France, conçue par une start-up joyeusement lyonnaise, elle prone le ménage à trois et des matières premières de qualité. 
Alors oui, elle est barrée, ne serait-ce qu’avec le nom de ses recettes : Secret Crush, Jungle King ou Electro Shock mais elle est attachante. 

What the french

What The French ?! la glace qui manquait à ton congélo

On a déjà notre préférée : French Kiss débordante de tendresse et de saveurs. Une crème glacée yaourt onctueuse jouant un trio d’enfer avec le coulis passion saisissant et les éclats de chocolat noir croquants à souhait. On ne sait pas comment elle a été conçue, combien de temps la start-up a planché dessus. Mais c’est un chef-d’oeuvre. Le pot de 450 ml a trouvé deux cuillières à sa hauteur et deux gourmands pour la déguster. L’un d’entre eux en a même profité que l’autre ait le dos tourné pour finir plus vite le pot.

Sur le podium, mais en second, Kiss Kiss Mang Mang un sorbet mangue, coulis de framboise et noix de coco rapée. Un peu trop excessive en goût. Elle aurait mérité un peu plus de légèreté.

C’est de notoriété que le sucre blanc, rafiné, est mauvais pour la santé. Pas évident de le banir totalement de notre alimentation, mais on essaie de le tenir à distance le plus possible.
Les 9 recettes de crèmes glacées et sorberts estampillées What The French ?! sont conçues en majorité avec du sucre de canne issu de l’agriculture biologique. Raison de plus pour adhérer au concept de cette glace made in Doubs.

Häagen Daszs et Ben & Jerry’s ont un concurrent de qualité. Pour l’instant, il rayonne exclusivement en France, mais il y a fort à parier qu’il pourrait ravir des palais étrangers.

WTF – What The French ?!

9 recettes de glaces bio  :
Electro Shock, Coup de Foudre, Cuba Lover, Do you do you, French Kiss, Kiss Kiss Mang Mang, Secret Crush,  Jungle King et Oh la la !

5,20e le pot de 450 ml (prix marketing conseillé) 

site officiel : what-the-french.fr

Share

En Société : les pastels du Louvre incroyables et éclatants

Avec l’exposition En Société, Pastels du Louvre, près de 150 pastels du 17e et 18e siècle qui sont mis en lumière.
Cet accrochage clôturant une campagne de restauration de 7 années effectuée grâce au mécénat des American Friends of the Louvre.
L’occasion pour le Musée du Louvre d’éditer un nouveau catalogue-inventaire raisonné de la plus grande collection de pastels du monde, tout en révélant les secrets de conception de pièces maitresses. 

pastel

Chacune des œuvres a donc été revue et restaurée.
Les pastels ont été ôtés de leur cadre et les protections arrière retirées. Le but : dépoussiérer les œuvres mais surtout aspirer la moisissure (un champignons essentiellement présents dans les couleurs sombres).
A coups de pinceau minutieux et experts, les pastels ont donc retrouvé un éclat qu’ils avaient perdu avec le temps.
Et si certains verres de protection ont été changés, d’autres sont encore d’époque.

Parmi ces 150 œuvres exécutées sur papier ou sur vélin, nous proposons ce focus sur 4 pièces qui nous ont particulièrement touchés.

Jeanne-Antoinette Lenormant d’Etiolles, marquise de Pompadour

C’est sans conteste la pièce maîtresse de cette exposition.
Et sans parler de la finesse de la réalisation, Maurice Quentin de La Tour réalise avec ce portrait de véritables prouesses techniques.pastel

Pour créer les 178,5 x 131 cm de cette toile, l’artiste a dû assembler 8 feuilles de papier – aucune production à l’époque ne permettait d’avoir une feuille unique de papier aussi grande. Et à l’origine, l’oeuvre était encore plus grande de 5 à 6 cm de chaque côté !

Maurice Quentin de La Tour a donc pensé la composition de son portrait afin qu’aucun élément important ne se retrouve sur les jointures des feuilles.
Mais, en s’approchant de la toile, on peut voir que l’artiste a fait des modifications tout au long de sa création. Ce qui est très dur en pastel.

pastel
Ainsi, une main aurait changé d’orientation. Les mules et les pieds ont été modifiés et l’artiste a gratté une partie du papier plutôt que de le remplacer par un autre morceau.

Prenez donc bien le temps d’observer les détails de ce pastel !

Une académie masculine dévoile ses secrets

La restauration de cette oeuvre de Joseph Ducreux a révélé que l’artiste avait contrecollé plusieurs académies de son atelier pour protéger le châssis de sa toile.
Ne manquez pas de saisir le volume de la série de feuilles sacrifiées pour la réalisation de ce nu.

pastel

Maurice Quentin de La Tour : joyeux autoportraits 

pastel

pastel

Il y a un coté facétieux qui nous plait beaucoup dans cette série d’autoportraits. Un incroyable regard souriant et complice invitant à un échange original avec un artiste, à travers les siècles.
Cet ensemble donne irrémédiablement envie de se pencher sur la biographie de Maurice Quentin de la Tour.

Portrait de Mme Jean Tronchin

La délicatesse de ce portrait réalisé par Jean Étienne Liotard est assez bouleversante. Le peintre a osé un jeu de transparence réalisé grâce à de la gaze noire. Des touches de couleurs à l’arrière des yeux et de la bouche ont été découvertes au cours de la restauration de cette oeuvre. Elles donnent encore plus de vigueur à cette discrète inconnue.

pastel

 

Exposition
En société
Pastels du Louvre des 17e et 18e siècles

jusqu’au 10 septembre 2018

Horaires :
Tous les jours sauf le mardi, de 9h à 18h
21h45 les mercredis et les vendredis

au Musée du Louvre
Rue de Rivoli
75001 Paris

Share

Cuisine et Confessions : acrobaties culinaires à Bobino Paris

Les 7 doigts, l’autre compagnie – emblématique – de cirque made in Québec ne quitte plus Paris.
Elle nous revient avec le captivant spectacle Cuisine et Confessions et une série de numéros savoureux sur la scène de Bobino à partir du 19 septembre 2018.

Cuisine et confessions offre un savoureux mélange de danse, acrobaties, chansons, recettes en live et échanges rares entre artistes et spectateurs.

Les 7 doigts est une compagnie atypique. La notion même de nouveau cirque explose joyeusement, invitant d’autres disciples à participer au spectacle comme un tour de chant, les confidences des interprètes au public sur leur histoire personnelle.

Ce n’est donc pas à une succession de numéros à couper le souffle que vous allez assister mais à un joyeux boxon bien mené par des artistes métissant sur scène leurs origines (Argentins, Américains, Canadiens, Russe….). Ça parle anglais, français, espagnol… On ne saisit pas tout, qu’importe ! La fougue et l’énergie sont constantes.

Cuisine et confessions
photo by Alexandre Galliez

Le spectacle est bourré de petits détails, d’arrières plans qui bougent derrière les numéros d’équilibre.
Les circassiens ne quittent jamais la scène. Ou alors seulement pour s’aventurer dans la salle au milieu des rangées bien serrées de spectateurs captivés.

Plus fort encore que le Cirque du Soleil : c’est à un véritable coup de foudre qu’il nous est aussi donné d’assister chaque soir. Amazing!

Le tour de chauffe général est rehaussé d’une bande son aux petits oignons avec des reprises hallucinées du titre phrase de Grease, You’re the one that I want et du Boléro de Ravel en version chantée, exotique et envoûtante.

Après les applaudissements mérités, l’interaction se poursuit avec la salle par le biais d’une dégustation des recettes concoctées sur scène.
C’est généreux, audacieux et bon enfant !

Image de prévisualisation YouTube

Cuisine et confessions

Cuisine et confessions
par la compagnie Les 7 doigts

du 19 septembre 2018 au 12 janvier 2019

à Bobino
14-20, rue de la Gaîté
75014 Paris

Share

Les disparus de Phobia Paris : l’escape game qui fait frissonner de plaisir

La nouvelle énigme de l’enseigne Phobia Escape Game aurait fait perdre la boule à plus d’un détective. La chambre dans laquelle pénètrent les joueurs renfermerait des phénomènes insoupçonnés.
Les Disparus relève encore le niveau de la tension. Le stress des minutes qui s’égrènent est balayé par celui provoqué par les éléments ambiants.

Les disparus

Nous avions déjà succombé à la qualité des décors et des énigmes de Phobia avec Da Vinci. Après la recherche du St Graal, enquête sur une mystérieuse disparition. Une famille complète : parents et petite fille et aussi des équipes de détectives qui ne sont pas arrivées au bout.

L’aventure Les Disparus offre un terrain de jeu aussi maléfique qu’inspirant, flippant qu’amusant. Nous arrivons dans une large chambre plongée dans la pénombre. Nous sommes faiblement éclairés.

Les disparus
Premières recherches et premiers phénomènes.
Les réactions sont bien différentes d’un participant à un autre. Il y a des cris de surprise, des frissons, des éclats de rire et aussi un peu de frustration quand on a eu le dos tourné.
Les mécanismes sont intelligents, exit les cadenas.

Les Disparus vaut pour la qualité de ses bruitages sonores, on se croirait dans un film. Parfois, il faut tendre l’oreille pour saisir un indice à la volée. C’est malin et ça conditionne notre attention.
L’ambiance visuelle est aussi très stimulante aussi entre crépuscule et coups d’éclats.Les disparus

Les éléments s’animent au fil de la partie mais tous différemment. On se fait avoir très facilement et on apprécie l’effet de surprise.

Les Disparus est un scénario bien ficelé, palpitant et haletant avec des énigmes intelligentes et aussi ludiques. Cette nouvelle aventure entre dans notre top 5 de nos escapes préférés.

 

Les Disparus

Nouvelle aventure pour 2 à 5 personnes.

Phobia Escape Game

127, rue Jeanne d’Arc
75013 Paris
tél. 01 44 24 85 28
mail : contact@escapephobia.com

Share

Où est Jean-Louis ? @ La Michodière : déconnade généralisée

Dans la catégorie théâtre interactif, la Michodière relève d’un niveau avec la pièce Où est Jean-Louis ?
Chaque soir, la proximité avec les comédiens peut être totale pour les heureux élus accédant au St Graal : monter sur scène pour la première fois de leur vie et improviser totalement !

Où est Jean Louis

Où est Jean-Louis ? décoiffe

C’est affublé d’une perruque un peu ridicule et du costume  sommaire de Jean-Louis que le (la) comédien(ne) d’un soir accède à son heure de gloire : partager la scène du Théâtre de la Michodière avec des pros.
Pas de préparation, pas de filet pour se rattraper. Ça peut être aussi bien la cata que la révélation. Et c’est ça qui est poilant !

L’histoire est une joyeuse farce qui aurait mérité des séances d’écriture supplémentaires pour faire rire aux éclats et aller au-delà du simple concept de la participation d’un spectateur.

Elle est le prétexte à une session d’impro avec un invité (en fait trois) qui change tous les soirs.
Les comédiens peuvent avoir quelques sueurs froides face à des spectateurs-acteurs trop volubiles ou un peu trop réservés.
Malgré la pression, certains ont une répartie d’enfer.
Et les comédiens ont tous et toutes suffisamment de bouteille pour palier tout imprévu. Mais ils ne sont pas à l’abri, tout comme nous, de fous rires.

Karine Dubernet est excellente en croqueuse d’hommes, Arnaud Gidoin est parfait en chauffeur de salle et en chef d’entreprise prêt à tout pour sauver sa boite. Sébastien Pierre est celui qui morfle le plus physiquement tout au long de la pièce. Il mérite le respect.

Où est Jean Louis

Attention ! Si vous vous portez volontaire avant le lever de rideau : vous pourriez bien vouloir débuter une carrière après cette expérience.
Et des pros peuvent en effet être aux aguets dans la salle. Comme ce mardi qui accueillait Jean-Michel Ribes, metteur en scène et directeur de théâtre.

Où est Jean Louis

Où est Jean-Louis ?

de Gaëlle Gauthier 
mise en scène : Arthur Jugnot
avec Arnaud Gidoin, Alexandre Texier, Flavie Péan, Sébastien Pierre, Loic Legendre, Karine Dubernet

du mardi au samedi à 21h

Théâtre de la Michodière
4 bis Rue de la Michodière
75002 Paris

Share

La Peur @ Théâtre Michel : réaliste, exaltant, stupéfiant

La peur, ce sentiment que nous avons tous ressenti plus d’une fois dans notre vie est le sujet central de cette pièce adaptée d’une nouvelle de Stefan Zweig à l’affiche du Théâtre Michel. Trois comédiens partagent avec nous la destinée d’un couple submergé par le mensonge. Exaltant !

Un mari à la situation professionnelle enviable, des enfants, une maison, et une femme … heureuse ? Non sûrement pas !
Cette femme n’a qu’une seule envie : profiter de la vie. Elle, qui n’a de cesse de rappeler à son mari son existence et sa volonté de passer du temps avec lui, se retrouve alors plongée dans une histoire passionnée avec un autre homme. Un bonheur retrouvé, une sensation de bien-être, mais sur fond d’énormes mensonges qui la rattrapent très rapidement.
 La Peur
Lorsqu’une autre femme se présente à elle comme partageant le quotidien de l’homme avec lequel elle entretient cette relation, démarre alors un jeu dont elle est la victime. Folie, dépression… et peur s’enchaînent et obligent cette femme adultère à présenter une face d’elle inhabituelle. Le mari trompé, quant à lui me direz-vous ? Il assiste à ce changement d’humeur sans pouvoir retrouver la femme qui est sienne.

Et que se passerait-il si sa femme venait à lui avouer tout ? Réponse : courrez voir cette pièce tout simplement bluffante et prenante. Une interprétation magistrale et une écriture absorbante ne peuvent que stimuler toute notre adhésion.

Mention spéciale pour la mise en scène astucieuse et à l’atmosphère délicieusement rétro-classe à la Mad Men pour les costumes et accessoires, apportant un cachet cinématographique à l’ensemble.
Cette adaptation est un petit bijou de théâtre immanquable !
La Peur


La Peur

d’après la nouvelle de Stefan Zweig

adaptation et mise en scène : Élodie Menant

avec en alternance : Hélène Degy, Elodie MenantAliocha Itovich, Arnaud Denissel, Ophélie Marsaud et Muriel Gaudin

Reprise exceptionnelle pour 60 dates
à partir du 4 octobre 2018

du jeudi au dimanche à 19h

au Théâtre Michel
38, rue des Mathurins
75008 Paris

Share

Château de Voltaire à Ferney : superbe rénovation pour indispensable visite

Rénovation complète du Château de Voltaire qui a été la dernière résidence de l’écrivain pendant 20 ans. Un cadre de vie devenu lieu de mémoire d’un penseur qui suscite toujours l’admiration, si ce n’est la passion, à travers les siècles et le globe. Un grand nombre d’Américains serait venu au cours des premières semaines après la réouverture du monument.
Accessible en bus depuis Genève, Ferney est une ville plus qu’accueillante, comme l’écrivain en son temps. 

Château de Voltaire Château de Voltaire

Voltaire en son château

Ma relation avec Voltaire fut finalement brève : Candide, les Lumières, la rivalité avec Jean-Jacques Rousseau.
Le redécouvrir à travers ce monument de la ville de Ferney a réveillé en moi mon intérêt pour l’auteur et l’homme qu’il a pu être. Et puis, une personnalité qui a comme particularité, entre autres, d’avoir refusé à son époque la visite d’un jeune compositeur en tournée européenne nommé Mozart, ça force le respect. 🙂

Qui sait que Voltaire avait appris à parler en rime ? Saviez-vous qu’il appréciait l’art de la controverse et qu’il traduira Shakespeare qu’il découvrit lors d’un voyage en Angleterre.

Château de Voltaire

La mise en espace du Château de Voltaire révèle l’influence que Voltaire avait sur le monde : accueillant nombre d’invités venus le rencontrer ou lui demandant de l’aide.
C’est aussi l’évocation de son écriture qui est mise en avant. L’écrivain a sans cesse enrichi ses écrits, annotant, rajoutant des mots, des phrases dans ses livres pour les rééditions successives de ses écrits.
Le château a une vraie importance dans la biographie de son hôte. « Les plus grands combats de Voltaire ont été dirigés ici » comme nous le confirme l’administrateur du Château, François-Xavier Verger.

Et sa conception de la cité idéale en incitant les initiatives locales, en participant à l’essor de sa commune est née ici-même à Ferney.

Chateau de VoltaireChâteau de Voltaire

Château de Voltaire : heureuse rénovation

Ce qui est incroyable c’est la documentation qui a traversé les siècles : pland, maquette, échantillons de tissus, gravures, inventaire… Ces éléments ont permis de restituer ce qu’était le château à l’époque de Voltaire.
La rénovation n’a donc été que plus fidèle.
Bien sûr, la bibliothèque n’est plus – acquise pas l’impératrice Catherine II après la mort du « patriarche de Ferney« , elle se trouve à Saint-Petersbourg. Certains murs sont tombés, la chambre a changé de place mais l’évocation n’est pas fantaisiste pour autant.

La façade a retrouvé son éclat.

Le deuxième étage qui n’est pas accessible au public réserve de très belles pièces qui pourront accueillir chercheurs, étudiants, dans des conditions optimales.

Le jardin offre différents points de vue sur le monument tout en proposant un cadre paisible. Car il est bon de faire une pause avant ou après la visite, de prendre le temps de la contemplation.
Peut-être que l’inspiration de l’auteur viendra vous titiller l’esprit et qui sait révélera l’auteur qui sommeille en vous.

Une chose est certaine : l’attraction de ce beau décor sur ses visiteurs. Il ne fait aucun doute que j’y retournerai.

Château de Voltaire

BONUS : Voltaire s’était fait construire un tombeau, en forme de pyramide, accolé à une église. Son nom, sur la façade, est plus gros que celui de Dieu juste en-dessous.
Finalement, il ne séjournera pas dans cette dernière demeure. Ses restes seront transférés au Panthéon. Saviez-vous qu’il y est le plus ancien pensionnaire ?

Château de Voltaire

Château de Voltaire
Allée du Château
01210 Ferney-Voltaire
Tél. 04 50 40 53 21 

Ouvert tous les jours 
sauf le 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

site officiel : www.chateau-ferney-voltaire.fr

Château de Voltaire

Share

Collection Bien-Etre de la Maison du Chocolat : un bonheur sain

Bien-être : une gamme de chocolats avec des super ingrédients comme la grenade, les graines de courge, le curcuma ou encore la propolis.
Nicolas Cloiseau s’est lancé dans un défi qui l’a fait partir d’une feuille blanche : retirer toute matière grasse animale.

La collection Bien-Etre conçue pour La Maison du Chocolat, avec la collaboration d’un nutritionniste est un condensé de bonheur à déguster sans aucune culpabilité. 

Collection bien-être

La collection Bien-être : « ouvrir de nouvelles pistes« 

Nicolas Cloiseau ne cesse d’être inventif. La collection Bien-Etre correspond à son envie de revisiter sans cesse sa gamme, tout en mangeant toujours plus sainement, en baissant le régime du sucre, sans passer pour autant par la case light ou allégé.
Cet homme svelte avoue manger 7 kilos de chocolat par mois.
Et pour ce projet, il a dû « désapprendre à travailler, repartir d’une feuille blanche« , avant de rajouter : « je me suis senti seul. 🙂 »

collection bien-être
Nicolas Cloiseau, meilleur ouvrier de France chocolatier et le nutritionniste Dr Thierry Hanh

L’une des difficultés étant que les matières grasses animales sont vecteurs de goût et que le sucre structure le chocolat.
Pendant ces deux années de travail, le Meilleur Ouvrier de France s’est adjoint les conseils du Dr Thierry Hanh. Ensemble, ils ont orchestré une série d’adaptations avec notamment de l’huile de noisette, des fibres de chicorée. Avec comme seul objectif : qu’aucun de ces remplacements d’ingrédients ne viennent dénaturer le goût du chocolat.

Le pari est remporté haut la main avec ces 5 recettes toutes aussi plaisantes, fondantes les unes que les autres. Le croustillant du Praliné graines de Courge attire assez rapidement les convoitises. La grenade offre aussi une saveur délicate qui exalte le chocolat.

Avec cette collection 2018, Nicolas Cloiseau ouvre de nouvelles pistes et réfléchit déjà à ce que sera le chocolat de demain.
Passionnant de suivre ses prochaines aventures. 😉

collection bien-être

Collection Bien-Etre
par La Maison du Chocolat 

en coffret de 15 ganaches fruitées aux 5 recettes :
Mangue Curcuma, Pomme verte Aloe vera, Praliné graines de Courge, Pêche Propolis, Grenade

en barres, 2 recettes au choix :
Pomme verte Aloe vera ou Praliné graines de Courge

Share

Blog Paris – La capitale autrement WITH TIPS IN ENGLISH !

Translate »